A la uneActualitéEuropeInvestissementsStartupTech

Capital-risque: les investisseurs confirment leur appétit pour les sociétés matures

Si en France, le capital-risque continue de progresser depuis le début de l'année 2017, d'après le Frenchweb Invest, qu'en est-il au niveau mondial? Après la crainte d'une nouvelle bulle Internet dans la Silicon Valley il y a deux ans, les investisseurs semblent rechercher d'avantage la solidité, sur des marchés où il n'y a plus qu'à installer un leader pour atteindre la rentabilité. Les fonds sont prêts à financer les futurs champions qui ont déjà fait leurs preuves; c'est en tout cas ce que révèle l'étude «Global VC Market Q1 2017», dévoilée par l'agrégateur de données Crunchbase début avril. 

En terme de nombre d'opérations, celles-ci progressent, avec plus de 5 000 tours de table au premier trimestre 2017, avec notamment +11,9% d'opérations à Q1 2017 par rapport au dernier trimestre 2016. Les financements en late stage progressent de 15%, contre +13,5% pour ceux en amorçage. D'autres stades sont aussi en croissance : le early-stage a progressé de 7,5% au 1er trimestre 2017, et les financements pour l'hyper-croissance (technology growth), intervenant avant l'introduction en Bourse, de 4%.

Toutefois, si l'évolution est marquante d'un trimestre à l'autre, elle l'est beaucoup moins sur l'année. En nombre, et sur les typologies de tours, les courbes sont similaires entre Q1 2016 et Q1 2017. D'une année sur l'autre, le nombre de financements en amorçage est néanmoins en croissance de 1,4% au niveau mondial. Le late stage ne progresse que de 0,5%. 

investment-round

C'est en effet sur les montants investis par type de levée de fonds que les évolutions sont plus marquées. Alors que GAFA et NATU installent de véritables écosystèmes de service autour d'eux, le capital-risque fait aujourd'hui d'avantage la part belle aux sociétés matures. En valeur, le late stage a ainsi progressé de 33,6% depuis la fin de Q4 2016. Les financements de l'hyper-croissance font +9% et le early stage croît de 17,6%. «Bien qu'il n'y ait pas d'écarts marquants entre les investissements d'une année sur l'autre, bien plus de capital a été investi à Q1 2017 comparé au dernier trimestre 2016», notent les analystes de Crunchbase. 

D'une année sur l'autre, le ralentissement de l'investissement en amorçage versus le late-stage est plus marqué, avec une baisse de 1% pour le seed, contre une hausse solide de 13,5% pour le second. Le early-stage stage a lui reculé de 5,35 milliards de dollars en un an, note le rapport. 

dollar-investi-capital-risque-crunchbase

Le Top 10 des fonds et des levées

Crunbase a également établit la liste des fonds d'investissement les plus actifs au niveau mondial dans laquelle la domination des Américains apparaît clairement. Le Chinois Matrix Partners China est toutefois présent dans ce Top 10. Viennent ensuite l'Israëlien JVP et les Européens d'Index Ventures ou encore le fonds Partech.

Dans le détails des typologies de levées, quatre fonds dominent le classement des financements en early stage au Q1 2017: Greycroft Partners, Accel Partners, 500 Startups, ex-aequo avec Matrix Partners China. top-10-fonds

Sur le late stage, les fonds leaders sont les Américains de New Enterprise Associates, Sequoia Capital, et Kleiner Perkins. Mais sur les opérations réalisées au premier trimestre, ce sont des entreprises chioises qui raflent la mise en terme de montants, à l'image de IQiyi, Ucar, et NIO. 

chinois-levee-Q1

Alors que le capital-risque mondial confirme sa maturité, les opérations de M&A venant consolider les secteurs sont également en croissance. Les fusions-acquisitions ont progressé de 7% au premier trimestre par rapport à Q4 2016 en nombre, et de 31% en volume. Les sociétés figures de proue sont L'Israélien Mobileye, racheté 15 milliards de dollars par Intel, AppDynamics par Cisco et CoverMyMeds aux Etats-Unis dans la e-santé.

Enfin, les IPO de ce début 2017 confirment un marché dynamique auprès des investisseurs, d'après Crunchbase. Snap, Laureate Education ou encore Canada Goose se sont ainsi massivement financés en Bourse. 

Méthodologie : le rapport de Crunchbase fait la distinction entre «money in», pour les investissements dans les sociétés, comparés au dernier trimestre 2016 et «money out», pour les fusions-acquisitions et introductions en Bourse.

Lire aussi: [FW Invest] Avec 526 millions d’euros investis dans la Tech, le 1er trimestre bat des records

 

Crédit : Digital Designs

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Jeanne Dussueil

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This