ActualitéBusinessCESTechTransport

[CES 2017] Microsoft dévoile sa plateforme pour la voiture connectée

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici
  • Baptisée «Microsoft Connected Vehicle Platform», celle-ci doit permettre aux constructeurs automobiles d’utiliser le cloud pour concevoir leurs propres services de voiture connectée.
     
  • Au CES, BMW et Nissan ont annoncé l’intégration de l’assistant digital Cortana dans la plupart de leurs modèles.

 

Microsoft intensifie ses efforts dans la voiture autonome. La firme américaine a annoncé au CES de Las Vegas le lancement d’une nouvelle plateforme cloud, développée sur Microsoft Azure, à destination des constructeurs automobiles. Baptisée «Microsoft Connected Vehicle Platform», celle-ci doit leur permettre d’utiliser le cloud pour concevoir leurs propres services de voiture connectée.

A Las Vegas, Peggy Johnson, vice-présidente en charge du développement des affaires chez Microsoft, a précisé qu’il ne s’agissait pas d’un «système d’exploitation embarqué» ou d’un «produit fini». «C’est une plateforme agile qui s’appuie sur le cloud en tant que base et vise à répondre à cinq scénarios principaux que nos partenaires considères comme des priorités essentielles : la maintenance prédictive, l’amélioration de la productivité automobile, la navigation avancée, l’expérience client et le développement des capacités de conduite autonome», a expliqué la représentante de la firme de Redmond.

Renault-Nissan et BMW vont intégrer Cortana dans leurs véhicules

Renault-Nissan a d’ores et déjà prévu d’utiliser la plateforme pour ses véhicules de nouvelle génération. En septembre dernier, l’alliance franco-japonaise avait racheté la start-up Sylpheo, spécialisée dans le développement de logiciels, pour accélérer le développement de ses programmes de voitures connectées et de services de mobilité. 

Par ailleurs, Microsoft travaille également avec BMW dans le cadre de son offre BMW Connected pour développer une plateforme évolutive basée sur les technologies Microsoft Azure. Au CES, BMW et Nissan ont d’ailleurs annoncé l’intégration de l’assistant digital Cortana dans la plupart de leurs modèles, ce qui laisse augurer l’introduction de commandes vocales embarquées pour exécuter des tâches (suggestion de raccourcis, rappels de rendez-vous, réservation de restaurant…). 

Google, Intel et Uber se positionnent

De son côté, Google a affirmé en décembre, à l’occasion de la création de Waymo, son entité entièrement dédiée à la voiture autonome, ne plus avoir l’intention de fabriquer une voiture «made in Google». La firme de Mountain View a indiqué qu’elle cherchait plutôt à s’associer avec des constructeurs automobiles. Google s’est notamment allié avec Fiat-Chrysler pour lancer une flotte de 100 véhicules dotés de capteurs développés par la filiale d’Alphabet. Selon Bloomberg, une nouvelle collaboration entre Google et Fiat-Chrysler pourrait voir le jour pour développer un service de voitures autonomes partagées. 

Outre Google, Microsoft devra également composer avec la concurrence d’Intel, qui a annoncé en novembre dernier un investissement de 250 millions de dollars dans la conduite autonome au cours des deux prochaines années. Sur le marché de la voiture connectée, Uber s’est aussi positionné en présentant sa voiture sans chauffeur en mai dernier avant de la mettre à disposition du public à Pittsburgh en septembre. En revanche, l’Apple Car pourrait être abandonnée cette année par la firme de Tim Cook.

Lire aussi : 

Bouton retour en haut de la page
[CES 2017] Microsoft dévoile sa plateforme pour la voiture connectée
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
[Silicon Carne] Faire grandir la startup economy
[Série A] RH : Club Employés lève 7 millions d’euros auprès de MAIF Avenir
[Seed] Rodeeo lève 400 000 euros pour son app de location de véhicules
BeautyTech: le géant britannique Treatwell rachète la startup française Wavy
Facebook, Amazon, Uber, Twitter… Pourquoi la Tech américaine recrute moins qu’avant ?
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media