ActualitéStart Me UpStartup du jour

La start-up du jour : Mazeberry

[tabs]

[tab title= »La startup du jour »] Chaque jour, FrenchWeb met en avant une nouvelle startup, et en sélectionne une chaque semaine, pour être la startup de la semaine dans l’émission de l’atelier BNP Paribas sur BFM Radio. Vous êtes le fondateur d’une startup de moins de 2 ans, dont nous n’avons jamais parlé? Faites vous connaitre!

[/tab]
[/tabs]

En 2004, Thibaut Lemay est étudiant en informatique. Il développe son premier site internet d’échanges linguistiques. C’était il y a presque dix ans. Depuis, il a étudié l’ingénierie informatique, s’est spécialisé dans l’e-marketing où il est « tombé » dans le web analytics… Il fonde Mazeberry en 2011, après être passé par l’incubateur lillois d’EuraTechnologies. Entretien.

Comment avez-vous eu l’idée de votre société?

Thibaut Lemay : En 2010, je travaillais à Paris auprès d’e-commerçants et nous étions incapables de prendre des décisions mesurées sur la répartition des budgets e-marketing. Quel est le ROI des campagnes d’affiliation ? Quel est le CPA des comparateurs ? N’ayant pas de solutions nous permettant d’analyser le parcours complet d’un internaute avant un acte d’achat, nous prenions des décisions basées sur des rapports tronqués. C’était assez frustrant à vrai dire.

Fin 2010, dès mon retour à Lille dont je suis originaire, je réfléchissais à un projet de startup et après une étude de marché j’ai décidé de créer Mazeberry.

A quel besoin/problème apportez-vous une réponse?

Thibaut Lemay : Notre technologie Mazeberry Express est une solution de Maîtrise des coûts e-marketing. Elle apporte une réponse rapide et efficace aux e-commerçants sur le rôle de chaque levier e-marketing. Mazeberry Express génère des tableaux de bord stratégiques édités grâce à des algorithmes d’une efficacité extrême.

Comment gagnez-vous de l’argent?

Thibaut Lemay : Nous commercialisons notre solution en mode Cloud, nous gagnons de l’argent grâce aux abonnements à partir de 190 € HT par mois.

Qui sont vos compétiteurs?

Thibaut Lemay : Nos compétiteurs sont essentiellement des solutions américaines éditées par des sociétés qui sont spécialisées en maîtrise des coûts e-marketing. Aux USA le terme « maîtrise des coûts » est peu exploité, ces compétiteurs parlent plutôt d’« Attribution Management ». Elles proposent leur technologie couplée à des missions de conseil.

A quoi ou quelles sociétés vous compare t-on par erreur?

Thibaut Lemay : Les e-commerçants confondent parfois l’attribution (notre métier) avec la déduplication qui est un autre métier. L’attribution est une discipline analytique qui facilite la mise en place d’un plan d’action lié à l’optimisation des investissements e-marketing. Alors que l’attribution est réalisée après la collecte des données, la déduplication est en « temps réel », c’est-à-dire qu’elle est réalisée au moment de la transaction e-commerce.

La déduplication suit une règle programmée en amont du projet, elle permet par exemple d’affecter seulement 1/3 de la commission à la plateforme d’affiliation si 3 sources de trafic ont été nécessaires pour conclure une vente. La déduplication vise essentiellement à optimiser les dépenses en Affiliation alors que l’attribution a un périmètre beaucoup plus large, c’est-à-dire sur tous les leviers e-marketing : SEO, SEM, Comparateurs, Retargeting, Emailing, Affiliation, Réseau sociaux, etc.

Quelles ont été les périodes les plus sensibles dans votre développement et comment y avez-vous fait face?

Thibaut Lemay : Les périodes les plus sensibles sont chronologiquement le lancement de notre première version de Mazeberry Express, et le lancement de la V2.

En 2011, quand nous parlions de l’intérêt du Multitouch Analytics à un e-commerçant il nous répondait parfois : En quoi une startup française pourrait faire mieux que le géant Google Analytics ?

Nous avons dû travailler beaucoup pour démontrer notre valeur ajoutée. Pendant 6 mois, nous avons travaillé sur la version 2 de Mazeberry Express en partant d’une copie blanche. Nous avons créé une méthodologie (la méthode PASID) afin d’expliquer rapidement notre valeur ajoutée par rapport aux tableaux de bords générés par Google Analytics. Dans cette V2, nous avons travaillé « la forme » avec l’infographie et « le fond » avec notre méthodologie. Ensuite, le moment tant attendu est arrivé, quand les responsables de Google Analytics ont posté un article sur le blog officiel de Google Analytics détaillant de l’intérêt de Mazeberry Express 2 pour un e-commerçant. Comme pour beaucoup de startups, ce sont les premiers mois qui sont les plus sensibles.

Quel est votre principal atout? 

Thibaut Lemay : Notre principal atout est d’avoir conçu une solution flexible et compatible avec de nombreuses sources de données (Google Analytics, AT Internet, Adobe Marketing Cloud,  Bases de données spécifiques, etc). Quel que soit la taille du client, notre solution est opérationnelle en moins de 8 jours et dans tous les cas, il n’y a rien à installer sur le site du client. Ces spécificités font que l’on peut connecter un client à son tableau de bord en quelques jours et lui permettre d’analyser de manière rétroactive ses performances quand la plupart des concurrents ont besoin de six mois pour livrer une solution pleinement opérationnelle.

Quel est le meilleur conseil que l’on vous ai donné et par qui?

Thibaut Lemay : J’ai reçu de nombreux conseils qui ont fait progresser Mazeberry mais je pense souvent à un conseil en particulier. L’incubateur d’EuraTechnologies m’a poussé à travailler le design de notre solution. Après plusieurs remarques de leur part, j’ai décidé d’externaliser cette partie et cela a abouti au projet de tableau de bord sous forme d’infographie dont nous sommes très fiers aujourd’hui.

Qui est la personnalité que vous admirez le plus et pourquoi?

Thibaut Lemay : Je suis admiratif de plusieurs personnalités mais si un nom devait sortir du lot je dirais Xavier Niel. C’est un serial-entrepreneur français, il a créé un fleuron de l’internet Français. Je reste très admiratif des innovations technologiques et marketing de sa société. Free a inventé le premier boitier triple-play (Freebox), bien avant la Silicon Valley!

[tabs]
[tab title= »A propos de Mazeberry »]

  • Fondateur : Thibaut Lemay
  • Création le : 04/04/2011
  • Montant de financement obtenu : 110 K€
  • Investisseurs : Love money
  • Montant de financement recherché : 100 K€
  • Nb de salariés : 3
  • Chiffres d’affaires : non-communiqué

[/tab]
[/tabs]

Tags
EquipAUto

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

1 thought on “La start-up du jour : Mazeberry”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This