Arts et CulturesAsieBusinessStartup

Laurel (Comme convenu): «Cette BD pourrait peut-être aider des jeunes entrepreneurs»

Laurel est artiste et dessinatrice mais elle est aussi entrepreneur. Il y a trois ans, elle quitte la France pour s'installer dans la Silicon Valley avec sa famille. Son objectif est alors de monter un studio de jeux vidéo; Pixowl avec Arthur Madrid, Sébastien Borget et Adrien Duermael. Son histoire, elle a décidé de la raconter dans une BD autobiographique «Comme convenu» qui s'est faite connaître grâce au blog du même nom. «Sur place, toutes leurs économies investies dans ce projet, ils se rendent compte qu’ils sont pieds et poings liés, contraints d’obéir à leur associé, qui abuse de la situation», écrit celle qui s'est faite connaître dès 2004, au festival de la BD d'Angoulême.

Aujourd'hui, Laurel, de son nom Laureline Michaut, la dessinatrice originaire de Metz, débute le tome deux basé sur le même modèle que le premier. Après un premier financement de 270 000 euros reçu sur Ulule (et 9 000 exemplaires publiés), elle réitère l'expérience sur le site de crowdfunding et écrire la fin de l'histoire. Spécificité du projet, Laurel a opté pour une communication 100% digitale sur les réseaux sociaux, avec chaque jour, des planches de la BD publiées sur Facebook, Twitter, et Tumblr.

 

FrenchWeb: Depuis quand dessinez-vous?

laurel2Laurel, artiste dessinatrice: Je suis dessinatrice de bande dessinée depuis l'âge de 14 ans. J’ai commencé en publiant des histoires et illustrations sur Internet en 2003. J’ai publié une quinzaine d’albums depuis chez différents éditeurs.

Comment êtes-vous arrivée aux Etats-Unis?

En 2010, avec mon compagnon, nous avons sorti un premier jeu pour iPhone. Le succès nous a entraîné l’année suivante à créer notre petit studio de jeux vidéo. En 2013, nous avons eu l’opportunité de continuer cette aventure en Californie, dans la Silicon Valley, du coup nous sommes partis!

laurelComment passe-t-on d'une start-up dans les jeux vidéos à l'écriture d'une BD?

J’ai toujours raconté des épisodes de mon quotidien en BD. C’était juste naturel pour moi de mettre en scène ce qui s’est passé pendant cette période.

De quel(s) sujet(s) parle votre BD?

Comme convenu parle de ce que j’ai vécu avec ma famille pendant 4 années. La création de notre studio de jeux vidéo, l’installation en Californie, le quotidien sur place, les soucis avec nos associés, etc.

Quel est votre but avec cette BD?

Je n’avais pas de but particulier en démarrant, c’était une démarche assez naturelle. Je me disais que cette histoire en BD pourrait peut-être aider des jeunes entrepreneurs, des étudiants, des personnes qui débutent dans la vie active, à éviter certains pièges et ne surtout pas faire les mêmes erreurs que moi ! Aussi je suis très contente de pouvoir laisser à mes enfants un témoignage détaillé de ces premières années aux États-Unis.

laurel1

Comment êtes-vous arrivée à financer ce projet?

Après un an et demi de travail, j’ai lancé une campagne de financement participatif sur Ulule pour financer le premier volume (250 pages). Ça a été un gros succès! J’ai été très surprise du soutien de mes lecteurs. Un an et demi après, j’ai lancé la deuxième campagne pour le deuxième et dernier tome. Cette campagne se termine le 6 avril 2017.

sur-ipad-laurel

Quels sont vos projets futurs?

Je vais raconter la grossesse que j’ai vécue l’année dernière. 

[tabs]

[tab title= »Plus d’informations: »]

Site Internet et Tumblr

Campagne de financement participatif sur Ulule

Page Facebook

[/tab]

[/tabs]

Lire aussi5 entreprises françaises qui innovent sur le marché de l’art

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Myriam Roche

Chef de projet éditorial at Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This