ActualitéBusinessDistributionStartup

La start-up Chictypes.com aguiche les investisseurs

Selon nos informations, la start-up ChicTypes, qui vient tout juste de lancer sa plateforme de shopping dédiée aux hommes, a récemment bouclé une levée de plusieurs centaines de milliers d’euros. Le tour de table accueille notamment Kernel
 investissements,
 la
 société
 de
 Pierre
 Kosciusko‐Morizet
 et
 Pierre
 Krings, 
et 
d’autres
 investisseurs 
privés.

« Les
 hommes 
n’ont 
ni 
le 
temps,
 ni 
l’inspiration 
pour
 s’occuper 
de 
leur 
shopping », estiment les deux co-fondateurs. Partant de ce constat, les deux anciens étudiants d’HEC, Étienne
 Morin et Antoine
 Régis,
 ont souhaité développer une offre, s’inscrivant dans une logique de mix-commerce, et venant répondre directement aux besoins des hommes.

La plateforme ChicTypes.com se présente donc comme 
 « le 1er
 service
 de
 stylisme
 personnalisé
 en
 ligne ». Les deux amis visent ici à implanter en France un nouveau concept, déjà présent aux Etats-Unis, en Allemagne où encore au Royaume-Uni. « Le fait qu’il existe déjà des startups sur ce secteur à l’étranger est venu nous conforter dans notre idée ».

Concrètement, une fois inscrits sur la plateforme, les internautes masculins remplissent un petit formulaire. Un styliste les recontacte ensuite par mail ou par téléphone pour un entretien d’une quinzaine de minutes afin de bien définir leurs goûts et attentes. Une fois cette étape effectuée, le styliste élabore une sélection de 10 à 12 pièces qui sera directement envoyée aux clients dans une malle. Ces derniers disposent alors de
 10
 jours
 pour
 essayer
 les
 vêtements,
 choisir
 ce
 qu’il
s souhaitent
 conserver
 et
 retourner 
le 
reste
 gratuitement 
par 
envoi
 postal ou par coursier.

La valeur moyenne d’une malle est comprise entre 1 000 et 1 500 € mais au final, le consommateur paiera uniquement le prix des vêtements qu’il souhaite conserver. « A l’image des grandes marques, notre cible est urbaine et vise les hommes âgés entre 30 et 50 ans, voire même 60 ans », explique Antoine
 Régis
. « Nous ne visons pas forcément des fashionistas mais des hommes qui manquent de temps en région parisienne et qui n’ont pas accès à un large éventail de marques en provinces ».

Pour l’heure, les deux entrepreneurs ont noué des partenariats avec une vingtaine de marques, dont Alain
 Figaret, 
Gant,
 Veja
ou
 ou encore Balibari, et comptent à terme recenser une cinquantaine de marques partenaires. « Nous ne souhaitons pas être dans l’exhaustivité mais réaliser une véritable sélection et apporter du conseil », explique Étienne
 Morin, anciennement directeur
 des
 opérations
 de
 la
 marque
 Antik
 Batik
.

Grâce à leur récente augmentation de capital, dont le montant précis reste inconnu, Antoine et Etienne comptent étoffer l’équipe de la start-up qui compte aujourd’hui cinq collaborateurs. Au menu également : renforcer le sourcing, l’approvisionnement et les opérations marketing pour renforcer la notoriété de la marque.

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This