AsieBusinessDecode BusinessRetail & eCommerceTV

E-commerce: «Les consommateurs chinois ont cassé ce modèle online/offline» (Alibaba)

Interview de Sébastien Badault, managing directeur France d’Alibaba

Pour poursuivre sa croissance, Alibaba qui enregistre toujours de bons résultats mais a quand même vu sa croissance ralentir au 4e trimestre 2018, compte notamment sur l’accélération de l’adoption de ses solutions « new retail ». Le new retail est l’idée que les retailers doivent abolir cette séparation entre online et offline. Si les applications concrètes de cette idée arrivent en France, les consommateurs chinois en sont eux les fers de lance.

«La Chine a vécu la révolution d’Internet avec les smartphones. Il n’y a jamais eu cette situation que nous avons eu en France il y a 20 ans où on pouvait vraiment être offline. Donc ils ont un peu cassé ce modèle de online/offline. Ainsi, le consommateur étant la même personne dans les deux cas, la logique et de se demander comment adapter mon service à l’instant d’achat du client», développe Sébastien Badault, managing directeur France d’Alibaba, interrogé lors de la dernière édition des Sommets du digital.

2019, l’année du prédictif

Pour illustrer ce concept, Sébastien Badault donne l’exemple des supermarchés de produits frais Hema développés en Chine par le Groupe. Au sein de ces derniers, une partie est consacrée à l’achat et/ouRetrouvez l’interview complète de Sébastien Badault, managing directeur France d’Alibaba:

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRHMerci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction.frenchweb@decode.media
E-commerce: «Les consommateurs chinois ont cassé ce modèle online/offline» (Alibaba)
The Garage, l’incubateur de Cyril Paglino pour créer un écosystème blockchain de référence en Europe
Instagram
Reels, l’arme d’Instagram pour contrer l’ascension fulgurante de TikTok
Comment les indépendantistes catalans usent du numérique contre Madrid
Glyphosate, pesticides: un rapport parlementaire plaide en faveur d’une centralisation des données
FinTech: Revolut continue de recruter des têtes d’affiche de la finance
Pourquoi Balderton Capital lance un nouveau fonds de 400 millions d’euros
Copy link