BusinessLes ExpertsManagementTech

L’intelligence artificielle et les RH ou l’importance de la symétrie des attentions

Par Jean-Noel Chaintreuil, CEO et fondateur de 231E47

Du calcul d’itinéraires dans Citymapper à la réservation de billets de train via Messenger, l’intelligence artificielle simplifie toujours plus nos vies personnelles.

Si les entreprises comprennent désormais les usages que peuvent avoir data, chatbots et prédictions en termes de communication et marketing, les directions RH ne s’emparent que lentement de ces technologies. Pourtant, elles sont une façon d’enrichir les relations aussi bien avec les candidats qu’avec les collaborateurs de l’entreprise pour laisser les responsables RH apporter de la valeur ajoutée là où leur expertise et le lien humain qu’ils peuvent créer sont les plus utiles.

L’expérience candidat et le recrutement

Espérer attirer les candidats en disant que vous êtes une entreprise innovante, c’est bien. Leur montrer que vous l’êtes réellement à travers votre processus de recrutement, c’est encore mieux.

Certaines entreprises se sont appropriées les chatbots pour créer un premier lien avec leurs candidats et leur apporter par la conversation les informations qu’ils doivent normalement rechercher sur les sites carrières. Kiabi a par exemple lancé un chatbot qui renseigne ses interlocuteurs sur les offres d’emploi qui peuvent les intéresser. Après les avoir interrogés sur leur région, leurs goûts, leur satisfaction au travail, les critères du poste recherché et avoir envoyé une vidéo sur la culture d’entreprise, le chatbot partage avec le visiteur des offres susceptibles de répondre à leurs ambitions professionnelles, accompagnées d’informations sur les postes en question. Une façon de communiquer des éléments de culture d’entreprise au sein d’une interface unique, là où les candidats ont tendance à se diriger en premier lieu vers les offres d’emploi à leur arrivée sur le site, le chatbot les renseigne aussi sur les évolutions possibles, présente des éléments culturels concrets… Des éléments qui filtrent des candidats qui ne se sentent pas du tout en adéquation avec la culture d’entreprise… et peuvent servir de première base aux questions d’entretien pour ceux qui postulent effectivement.

Côté recruteur, l’intelligence artificielle et l’analyse de données permettent de faire ressortir les éléments qui différencient les meilleurs candidats: niveau d’études, université ou école fréquentée, expériences précédentes… Les meilleurs CV ne sont pas toujours ceux qu’on croit. Evidemment, le recrutement reste une décision individuelle et difficile à déléguer entièrement à la donnée collective… qui peut tout de même être décisive pour aider à faire le choix final.

Les relations avec les clients internes

Puisqu’on considère le collaborateur comme un client interne, il est logique de lui appliquer des méthodes d’assistance similaires à celles utilisées pour accompagner les clients externes (c’est la base du concept de symétrie des attentions): un chatbot pour traiter les demandes simples et désengorger le service client – ou plutôt la direction des ressources humaines.

Demande de duplicata de fiche de paye, vérification des congés payés restants, renseignements quant aux RTT et heures supplémentaires… Les demandes des collaborateurs aux RH sont nombreuses, variées, et ne nécessitent pas toujours d’intervention humaine directe. Et si un petit chatbot renseignait vos équipes sur les demandes simples pour vous permettre de vous concentrer sur les tâches auxquelles vous êtes indispensables? En tant que responsable RH, vous auriez alors plus de temps pour refondre les entretiens annuels, réfléchir aux plans de formation pour acculturer vos collaborateurs au digital, développer de nouveaux programmes de mobilité interne. Bref, travailler en profondeur sur l’expérience collaborateur et le développement de carrières pour fidéliser vos meilleurs talents.

La mise à disposition d’outils qui laissent les collaborateurs avoir une meilleure prise sur leur carrière est tout autant intéressante dans le cadre d’une fidélisation des talents. Et s’ils pouvaient préparer leur entretien annuel (ou tout autre rendez-vous !) avec des suggestions de formation ou des projections de carrière possibles à 2 et 5 ans, adaptées à leur parcours et à leurs envies? Cette base de discussion peut être mise en place grâce à une intelligence artificielle, nourrie de données adaptées.

Loin de se substiuer entièrement aux responsables RH, l’intelligence artificielle est ainsi un moyen d’enrichir le lien entre la DRH, les candidats et les collaborateurs. Vos interlocuteurs ont des réponses plus rapides à leurs premières interrogations et vous, vous pouvez leur apporter une réelle valeur ajoutée. Attention cependant à ne pas perdre de vue l’essentiel: si certains besoins se retrouvent d’une organisation à l’autre, chaque entreprise a des besoins spécifiques qui doivent être pris en compte lors de la conception d’un chatbot ou d’une IA d’accompagnement des collaborateurs. Réfléchissez à vos besoins et faites-vous accompagner dans la mise en place de vos nouveaux outils!

L’expert:

jean-noel-chaintreuil- 231e47

Jean-Noel Chaintreuil est le CEO et fondateur de 231E47.

Tags

Les Experts

Les Experts sont des contributeurs indépendants de FrenchWeb.fr.

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This