ActualitéBusinessTech

Porté par Clash Royale, Supercell enregistre 2,3 milliards de dollars de revenus en 2016

  • Clash Royale a permis à Supercell d’engranger 1 milliard de dollars de revenus l'an passé.
     
  • Clash Royale a rapporté cinq fois plus que Clash of Clans, lancé en mai 2012, sur ses onze premiers mois à la même période.
     
  • Les revenus de l'éditeur finlandais reposeraient sur seulement 5% des utilisateurs payants.

 

L’éditeur finlandais de jeux mobiles Supercell a réalisé un chiffre d’affaires de 2,3 milliards de dollars l’an passé, soit à peine plus qu’en 2015 (2,1 milliards de dollars). Malgré cette faible hausse, la société nordique, tombée dans le giron du Chinois Tencent en juin dernier pour 8,6 milliards de dollars, a cependant versé 1 milliard de dollars à ses actionnaires, ce qui constitue un gain conséquent pour une entreprise comptant seulement 213 employés et quatre jeux sur le marché (Hay Day, Clash of Clans, Boom Beach et Clash Royale). 

Fondé en 2010 par Ilkka Paananen, Supercell revendique une centaine de millions d’utilisateurs chaque jour, principalement sur les très populaires Clash of Clans et Clash Royale. En parallèle de cette communauté importante de joueurs, l’éditeur basé à Helsinki est également parvenu à monétiser son audience, notamment par le biais d’un modèle «free-to-play», qui consiste à proposer une application gratuitement auprès d’un large public afin de commercialiser des options au sein du jeu. Les revenus de Supercell reposeraient cependant sur seulement 5% des utilisateurs payants.

1 milliard de dollars de revenus générés par Clash Royale 

En 2016, Supercell a surtout récolté les fruits du lancement réussi en mars de Clash Royale. Le nouveau jeu de l’éditeur finlandais lui a permis d’engranger 1 milliard de dollars de revenus malgré la concurrence du jeu Pokémon GO, développé par Niantic et Nintendo. Selon Randy Nelson, spécialiste mobile du cabinet d’analyse Sensor Tower, Clash Royale a rapporté cinq fois plus que Clash of Clans, lancé en mai 2012, sur ses onze premiers mois à la même période. 

Outre le développement de jeux mobiles, Supercell tente de diversifier son activité. L’éditeur a notamment lancé une série Web comique originale créée par trois auteurs des Simpsons, qui reprend les personnages de Clash of Clans et Clash Royale. Cette dernière a généré plus de 200 millions de vues.

Supercell a également fait l’acquisition en septembre dernier de 51% des parts de l’éditeur finlandais Frogmind, qui a créé les jeux mobiles Badland, pour 7,8 millions de dollars. La société d’Ilkka Paananen lorgne aussi sur l’e-sport. Supercell a déjà organisé dix tournois de sport électronique dans six pays avec cinq millions de joueurs.

Lire aussi : 

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This