A la uneActualitéCom

Twitter perd la confiance des investisseurs à Wall Street

Les investisseurs semblent ne plus vouloir accorder leur confiance à Twitter. L’action perdait plus de 12% mardi soir à la clôture à Wall Street, suite à l’annonce d’un ralentissement inattendu sur la croissance de ses abonnés. Si le site de microblogging attire toujours 320 millions d’utilisateurs dans le monde à la fin septembre, il n’en n’aurait gagné que 4 millions entre juillet et septembre 2015, sur un rythme de croissance qui ralenti à 1%. Aux Etats-Unis, le nombre d’utilisateurs ne progresse plus.

Le chiffre d’affaires de Twitter a lui toutefois progressé de +58%, à 569 millions de dollars. Ses pertes nettes atteignent 132 millions de dollars, contre 175 millions un an plus tôt à la même période. La direction de Twitter veut montrer qu’elle tient toujours le cap: «nous continuons de voir des performances financières solides sur ce trimestre, tout comme des progrès significatifs sur nos trois priorités: assurer plus de discipline dans l’exécution, simplifier nos services, et mieux communiquer sur les valeurs de notre plateforme», a dans le communiqué déclaré Jack Dorsey, le CEO revenu soutenir la société début octobre. Et ajoute que : «Twitter, Periscope et Vine représentent les plus grandes opportunités de croissance».

Les revenus publicitaires ont, eux, crû de 60% d’une année sur l’autre, à 513 millions de dollars, et le mobile a représenté 86% de ses revenus.

Sur le dernier trimestre 2015, Twitter attend néanmoins un résultat entre 695 à 710 millions de dollars, quand les analystes espéraient en moyenne 740 millions de dollars. Si la défiance se poursuit à Wall Street, le cadeau d’actions fait par Jack Dorsey pour rassurer ses salariés deviendra surtout symbolique. Le groupe, qui s’est introduit en Bourse en 2013, avait dû également licencier 8% de ses effectifs.

Tags

Jeanne Dussueil

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This