A la uneActualitéEuropeTech

Altice signe avec Sigfox pour bâtir un nouvel empire dans l’IoT

Altice, maison-mère de l'opérateur SFR, et Sigfox, fournisseur de réseaux bas débits, ont annoncé avoir signé un partenariat qui doit permettre au groupe de télécommunications de se déployer dans les objets connectés. A terme, les clients du groupe Altice et des filiales en France et à l'étranger, se verront proposer de nouvelles offres entièrement dédiées à l'Internet des objets.

Pour son opérateur SFR, l'objectif sera ainsi de créér de nouvelles offres basées sur la convergence des réseaux (4G, Internet, et désormais IoT). «Nous sommes convaincus que le marché de l’Internet des Objets est une opportunité à saisir dès aujourd’hui, avec une vision mondiale », explique Michel Combes, Directeur des opérations d’Altice et Président-directeur général de SFR dans un communiqué commun. Derrière, ce sont aussi de nouveaux usages liés au «machine-to-machine», – lorsque les objets communiquent entre eux, qui devront remplir les attentes des clients.

Sigfox revendique quant à lui une présence dans quatorze pays et vise une trentaine de nouveaux marchés en 2016. En France, le réseau Sigfox, qui co-existe avec le réseau LoRa, couvre 92% des premiers usages, d'après la société toulousaine. Ce partenariat avec Altice s’étendra notamment au Portugal avec l’opérateur Portugal Telecom, aux Etats-Unis et en Israël.

Lire aussi: Sigfox lance sa fondation pour développer les usages dans l’IoT

59 millions d’euros de pertes pour Bouygues Telecom en 2015

Tags

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Altice signe avec Sigfox pour bâtir un nouvel empire dans l’IoT
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link