Actualité

Du web au mobile: retour sur l’année 2012 de Voyages-sncf.com

La SNCF a dévoilé la semaine dernière ses résultats de l’année 2012. Elle déclare un chiffre d’affaires de 33,8 milliards €, en hausse de 3% par rapport à 2011. Son bénéfice net a quant à lui triplé, à 383M€. Le groupe a réussi à améliorer ses résultats tout en diminuant sa dette de près d’un milliard d’euros. Son endettement s’élève actuellement à 7,3 milliards €.

Mais qu’en est-il de la marque digitale de la SNCF: voyages-sncf.com? FrenchWeb revient sur l’année 2012 d’une des agences de voyages en ligne les plus connues de France.

bandeau voyages sncf

Au menu:

Audience online, téléchargements, applications, nombre de followers, partenaires… Frenchweb vous propose de retrouver, en 10 points, les principaux chiffres liés à l’activité numérique de Voyages-sncf.

Voyages-sncf.com, présent dans 9 pays, emploie à ce jour 450 personnes. Son ambition? Devenir le leader de la distribution ferroviaire en Europe et incarner un groupe de dimension internationale. Zoom sur les hommes et les femmes clefs du groupe.

SoLoMo…Voici comment l’on pourrait décrire l’année 2012 du site voyages-sncf. Le groupe, qui cherche à se rapprocher toujours plus de ses clients, a cette année jonglé entre web-séries, campagnes de communication, géolocalisation, et surtout une stratégie mobile de plus en plus forte. Retour sur l’année 2012 d’un des sites transactionnels les plus utilisés en France.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Du web au mobile: retour sur l’année 2012 de Voyages-sncf.com
Buy now, pay later: soutenue par Amazon, la startup indienne Capital Float lève 50 millions de dollars
Le jour où j’ai appris la date de la mort de ma startup
Bonsoirs: comment Nicolas Morschl a lancé sa DNVB de linge de maison
esport
Sept studios indépendants de jeu vidéo lèvent 100 millions d’euros pour fonder un nouvel éditeur
Swan
Banking-as-a-Service: la FinTech Swan lève 16 millions d’euros auprès d’Accel
10 ans après son arrivée en France, Outbrain veut devenir l’alternative des GAFA auprès des éditeurs et des annonceurs