ActualitéAsieBusinessEuropeInvestissementsLes levées de fondsStartupTechTransport

Gogoro, 300 millions de dollars pour exporter ses scooters électriques en Europe et en Asie du Sud-Est

Le montant

La start-up taïwanaise Gogoro, qui fabrique des scooters électriques, a bouclé un tour de table de 300 millions de dollars. Le fonds singapouriens Temasek, le Londonien Génération Investment Management, le Japonais Sumitomo Corporation et le Français Engie ont participé à l’opération. Celle-ci porte à 480 millions de dollars le montant total levé par la société depuis sa création.

Le marché

Lancée en 2011 par Horace Luke et Matt Taylor, Gogoro a d’abord commencé à vendre ses scooters électriques sur sa terre natale, à Taïwan, avant de lancer son offensive à l’international au travers d’une offre de location à court terme. Ainsi, la firme taïwanaise, désormais établie à San Francisco, fournit d’ores et déjà un total de 1 600 scooters à Berlin et à Paris déployés en libre-service par l’opérateur allemand COUP, filiale du groupe Bosch.

Dans la capitale française, Gogoro tentera de faire de l’ombre au local Cityscoot, qui a lancé ses scooters en libre-accès l’an passé. L’opération allemand COUP propose les scooters de la firme taïwanaise à partir d’un forfait de 4 euros pour un trajet de 30 minutes maximum. Une tranche supplémentaire de 10 minutes sera facturée 1 euro. COUP propose également des forfaits à la journée (7h-19h) pour 25 euros et à la nuit (19h-7h) pour 15 euros. De son côté, Cityscoot facture la location 0,28 euro par minute. La société française propose également des forfaits de 100 minutes de trajet pour 25 euros (soit 0,25 euro la minute) et de 500 minutes pour 100 euros (soit 0,20 euro par minute).

Contrairement à Cityscoot, qui nécessite un code de déverrouillage pour lancer la location, COUP utilise le bluetooth pour déverrouiller le scooter. En effet, l’application mobile de l’opérateur allemand envoie un signal par liaison bluetooth afin de pouvoir conduire l’engin.

Gogoro affirme avoir vendu 34 000 scooters à ce jour, qui ont permis, selon la société, à ses clients de parcourir plus de 100 millions de kilomètres et ainsi d’économiser 4,1 millions de litres d’essence. «L’un des plus grands défis de note temps est faire basculer nos villes vers une infrastructure d’énergie et de transport plus intelligente et plus durable. Gogoro fournit une nouvelle approche pour que les villes adoptent l’énergie durable grâce à une infrastructure connectée intelligente et un système de batterie remplaçable qui ont fait leurs preuves à Taïwan et à Berlin», explique Horace Luke, co-fondateur et CEO de Gogoro.

Les objectifs

Ce tour de table doit permettre à Gogoro d’accélérer son expansion internationale. La start-up vise principalement l’Europe, le Japon et l’Asie du Sud-Est.

Gogoro : les données clés

Fondateurs : Horace Luke et Matt Taylor
Création : 2011
Siège social : San Francisco
Activité : fabrication de scooters électriques
Financement : 300 millions de dollars en septembre 2017

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This