/ InsidersActualité

[INSIDERS] Deux tiers des hôtels font fuiter par inadvertance les données personnelles de leurs clients

#Privacy: deux tiers des hôtels font fuiter par inadvertance les données personnelles de leurs clients

Plus de deux hôtels sur trois (67 %) partagent par inadvertance les détails de réservation et les données personnelles de ses clients avec des sites tiers, dont des annonceurs ou des entreprises spécialistes du reciblage publicitaire, selon une étude de Symantec publiée mercredi. Celle-ci s’est basée sur des tests effectués sur les sites de plus de 1 500 hotels dans 54 pays. Parmi les informations personnelles « fuitées » figurent les noms, prénoms, adresse email, informations bancaires et numéro de passeport.

Selon l’étude, tous les hôtels concernés ont une politique de confidentialité, « mais aucun n’a fait état de ce fonctionnement de manière explicite ». Si les annonceurs et spécialistes du reciblage publicitaire ont l’habitude de traquer les habitudes de navigation en ligne des internautes, ils pourraient avec ces informations « se connecter à une réservation, voir les détails personnels, et même simplement annuler la réservation », continue l’étude.

Crédit : Shutterstock

L’auteur de l’étude a effectué ses tests auprès d’hôtels deux étoiles indépendantes, mais aussi d’hôtels de luxe cinq étoiles, qui font partie de chaînes plus larges. « Ce qui signifie que mes recherches pour un hôtel s’appliquent aux autres hôtels de la chaîne », ajoute-t-il.

Symantec affirme que les fuites surviennent généralement lorsque l’hôtel envoie un email de confirmation avec un lien qui mène directement vers les détails de la réservation. Le code de référence attaché au lien pourrait être partagé avec plus de 30 fournisseurs de services différents, dont des réseaux sociaux, des moteurs de recherche et des services d’analyses et de publicité.


#Malware: Triton qui avait paralysé une raffinerie pétrochimique en Arabie Saoudite a encore frappé

Le malware Triton a fait au moins deux victimes. FireEye, entreprise spécialisée dans la sécurité, a annoncé avoir trouvé des traces du maliciel au sein d’une autre entreprise.

Crédits : Shutterstock.

Pour rappel, c’est ce malware qui en 2017 avait provoqué la paralysie d’une raffinerie pétrochimique en Arabie Saoudite en corrompant ses systèmes de sécurité. FireEye est à nouveau intervenu pour une attaque similaire au sein d’une «organisation d’infrastructures critiques» mais ne révèlent ni son nom ou la date précise.

Redoutable, ce logiciel malveillant s’introduit dans les réseaux de sa cible afin de saboter ses systèmes de contrôle industriel. Les recherches de FireEye permettent aussi d’en savoir plus sur le mode opératoire de ces hackers. On apprend ainsi qu’ils peuvent passer plus d’un an à explorer les réseaux informatiques de leur cible avant de réellement passer à l’action.

#AntiTrolls: l’Autriche veut obliger Facebook ou encore Instagram à enregistrer l’identité de leurs utilisateurs

AFP– L’Autriche veut contraindre les grandes plateformes internet à établir l’identité de leurs utilisateurs, de façon à lutter contre le harcèlement et la propagation de messages de haine en ligne, a annoncé le gouvernement autrichien mercredi.

Parlement autrichien, Vienne. Crédit: clearlens/Shuutertock

« Les mêmes principes doivent s’appliquer au monde digital qu’au monde réel. L’internet ne peut être un espace sans droit« , a tweeté le chancelier Sebastian Kurz, annonçant une « interdiction d’avancer masqué » sur la Toile. « Il y a malheureusement de plus en plus de d’excès, de dénigrements et d’humiliations en ligne sous le couvert de l’anonymat« , a relevé le dirigeant conservateur. En pratique, l’Autriche veut contraindre par la loi d’ici 2020 les grands opérateurs comme Facebook, Twitter et Instagram à enregistrer l’identité et l’adresse de leurs utilisateurs, a détaillé le ministre en charge des médias, Gernot Blümel.

La disposition s’appliquerait aux plateformes comptant plus de 100 000 utilisateurs ou réalisant un chiffre d’affaires d’au moins 500 000 euros en Autriche, un pays de 8,9 millions d’habitants, a-t-il été précisé. Les médias bénéficiant d’aides publiques seraient également concernés.

L’idée d’une levée au moins partielle de l’anonymat sur le net fait du chemin en Europe, alimentant l’inquiétude des militants pour un internet libre. Le parti libéral autrichien Neos (opposition) a vivement critiqué mercredi le projet de loi, dénonçant « une nouvelle tentative pour restreindre la liberté sur Internet« . En France, la possibilité de demander l’identité des utilisateurs dans des cas de harcèlement ou d’apologie du terrorisme existe déjà dans la loi. Paris a toutefois annoncé en février vouloir imposer dans certains cas aux plateformes des délais raccourcis pour communiquer ces informations personnelles.

#IOT: Nanoz lève 1,5 million d’euros et lance la production en série de ses capteurs de gaz pour l’IoT

Le spécialiste français des capteurs de gaz pour l’IoT Nanoz a bouclé sa première levée de fonds, qui s’élève à 1,5 millions d’euros. La société créée en mars 2012 est soutenue par Région Sud Investissement, Foreis, Provence Business Angels, le pôle SCS, BPI et la SATT Sud Est. Nanoz développe, fabrique et commercialise des composants capteurs de gaz basés sur des technologies de rupture et brevetées. L’entreprise vise à permettre aux objets connectés ou aux smartphones de détecter des gaz de manière sélective.

Crédit : Nanoz

La société a notamment conçu un nanocapteur de gaz à semi-conducteur (1,9 mm x 1,9 mm). La technologie MOx (Metal Oxyde) sur Silicium a été développée avec l’IM2NP (Institut Matériaux Microélectronique Nanosciences de Provence, UMR CNRS/AMU). La levée viendra soutenir la production en série cette année des capteurs. Cette production suit cinq ans de R&D et deux ans de pré-industrialisation. Fort de sept employés, Nanoz cible notamment les marchés des véhicules, de l’environnement, des consumer electronics ou des process industriels.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
[INSIDERS] Deux tiers des hôtels font fuiter par inadvertance les données personnelles de leurs clients
11 millions d’euros pour la MedTech Remedee Labs
La banque, nouvelle pièce maîtresse des GAFA?
Fret routier: Convoy lève 400 millions de dollars de plus pour tenir Uber à distance
BiiG, Netwave, Addactis Software : focus sur les offres d’emploi du jour
facebook
En difficulté avec Libra, Facebook lance son service de paiement
Le Japonais Uniqlo choisit les robots de la startup française Exotec pour sa logistique
Copy link