A la uneActualitéFinTech

JPMorgan Chase, Microsoft…une vingtaine de sociétés s’unissent pour créer un standard dans la blockchain

Les grandes banques mondiales ne veulent pas rater le révolution blockchain. Parmi elles, Banco Santander, BP, Credit Suisse, UBS, BBVA, ING, Bank of New York Mellon et le groupe américain JP Morgan Chase. Ce dernier est à l'inititave avec Microsoft et Intel d'un nouveau regroupement d'entreprises visant à créer les standards de la blockchain Ethereum, indique l'agence Reuters. Alors qu'Ethereum permet de créer des applications totalement décentralisées, le projet baptisé Enterprise Ethereum Alliance (EEA) doit encadrer les échanges financiers de ces groupes et ainsi les sécruriser.

Parmis les autres entreprises qui ont rejoint cette alliance : Accenture, Thomson Reuters et les start-up ConsenSys et BlockApps, précise Reuters. Ce regroupement de poids lourds de la finance n'est pas une première dans le monde de la blockchain. Le projet de la start-up R3 CEV rassemble 70 sociétés et Hyperledger Project fait collaborer International Business Machines et Hitachi.

Grâce aux algortithmes et à un système d'auto-vérification, la blockchain ethereum ne fait plus reposer les échanges sur un ordinateur central. Sa sécurité est d'ailleurs jugée supérieure à celle du bitcoin. Dans une récente étude CoinDesk, 37% des sondés estimaient que la gouvernance de l'ethereum est meilleure que celle. Or, fin 2016, les projets d'ethereum attiraient à peine 8 millions de dollars d'investissements depuis le début de l'année, contre 949 millions de dollars dans les bitcoin (plus de 100 fois plus) d'après les chiffres du capital-risque de cette étude. 

Côté start-up, les initatives sont encore au stade de validation de leur modèle. «Avec Rootstock et Counterparty (deux start-up spécialisées dans les échanges en bitcoin ndlr), on va bientôt pouvoir faire tourner des smart-contracts de type Ethereum sur Bitcoin», anticipait Pierre-Louis Boitel, responsable de la gestion du portefeuille financier de la Banque Populaire affirmant que «Ethereum se révèle anti-fragile».

En France, la Banque de France se positionne sur le sujet par l'intermédiaire des start-up qu'elle veut attirer dans son Lab dédié à la blockchain. De son côté, l'AMF expliquait à FrenchWeb vouloir «une blockchain réglementée : on garde un modèle ouvert et il faut créer des noeuds d'accès».

Lire aussi: La blockchain, l’avenir de l’e-démocratie

La Banque de France ouvre un Lab pour attirer les start-up de la Blockchain

Bitcoin, Ethereum, Zcash…où en est-on dans le monde des blockchains?

 

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
JPMorgan Chase, Microsoft…une vingtaine de sociétés s’unissent pour créer un standard dans la blockchain
Walmart achète des actifs de JoyRun pour compléter son service de livraison
En route vers une consolidation du marché des VTC
Dans sa course contre TikTok, Snapchat lance Spotlight pour séduire les jeunes utilisateurs
Radio France
Radioplayer France: les principales radios françaises lanceront une plateforme commune en 2021
snapchat
Snap poursuit ses ambitions dans les technologies vocales avec une nouvelle acquisition
États-Unis: le compte Twitter officiel du président sera transféré à Joe Biden le jour de l’investiture