ActualitéMedia

La presse française se réconcilie avec Google et signe deux accords

Longtemps ennemi n°1 de la presse française devant Apple, le conflit entre Google et les médias français semble enfin s’estomper. En effet, les principaux journaux d’information ( L’Equipe, Le Parisien, Le Figaro, Les Echos, Libération, et trois news magazines), réunis au sein du GIE ePresse Premium, ont annoncé hier la signature de deux accords avec le géant américain. L’un pour l’utilisation de son système de paiement, l’autre pour le développement de projets communs.

Le porte monnaie de Google, dédié à la presse, baptisé Google One Pass devrait donc entrer en vigueur dès décembre prochain. Concrètement cette solution de paiement, déjà utilisée outre-Atlantique et en Europe, permettra aux internautes de pouvoir payer tous leurs achats medias en un clic grâce à un seul identifiant, à l’image de ce que propose déjà Apple avec iTunes. Le système sera disponible sous Android ou sur le site web du groupe de presse. Google prélèvera quant à lui une commission à hauteur de 10% sur chaque transaction, soit trois fois moins de ce que pratique la marque à la pomme. Google transmettra en outre les coordonnées des acheteurs aux éditeurs de presse, un point de conflit majeur avec Apple. Deux bonnes raisons donc pour opter pour la firme de Mountain View.

Fort de ce premier accord, le kiosque ePresse compte proposer des forfaits multi-titres. En effet, pour l’heure seul l’achat par unité est possible sur cette plateforme.

Parallèlement, les deux nouveaux partenaires ont signé un second accord. Celui-ci concerne le développement de projets d’information communs entre la presse française et Google. Pour le moment aucun détail n’a été communiqué. Les deux entités ont seulement précisé que quatre nouveaux produits seraient lancés d’ici 2012.

Tags
EquipAUto

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

2 thoughts on “La presse française se réconcilie avec Google et signe deux accords”

  1. « Longtemps ennemi n°1 de la presse française devant Apple, le conflit entre Google et les médias français semble enfin s’estomper. »

    C’est impressionnant comme les gens résistent au changement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This