ActualitéBusinessMediaTech

La start-up bordelaise Mobiles Republic lève 2,5 M d’euros

Selon Les Echos, Mobiles Republic, la start-up bordelaise éditrice de l’application News Republic, vient de boucler sa seconde levée de fonds, d’un montant de 2,5M €, auprès de Xange Private Equity et de Creathor Ventures.

News republic donne accés en temps réel aux news des agences de presse et médias majeurs. Elle diffuse chaque jour 10 000 articles en temps réel sur toutes les thématiques : monde, eco, politique, sport, technologies, people… Elle propose des éditions locales en français, anglais, italien et espagnol grâce à des accords avec plus de 120 partenaires allant des agences de presse mondiales (AFP, Reuters, Associated Press, Press Association, AGI) aux blogs locaux en passant par les grands media nationaux.

Lancée initialement sur iPhone et Android, elle est aujourd’hui disponible sur Blackberry, Windows Phone 7, Samsung BADA, Nokia Symbian et WebOS. Au total, l’application a été téléchargée plus de 3M de fois et aurait séduit 1M d’utilisateurs réguliers, qui consultent en moyenne 180 pages par mois.

Objectif du tour de table : financer la croissance et les futurs développements techniques de la société. Les fonds levés seront donc principalement affectés à la technologie de recherche et de ciblage sémantique, développée par la start-up et baptisée TagNav.

Fondée en 2008 par Gilles Raymond, Mobiles Republic édite également deux autres applications : Biz Report, l’information économique et Appy Geek, un aperçu complet de l’actualité pour les geeks. Mobiles Republic espère atteindre le seuil de rentabilité au cours de cette année.

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
La start-up bordelaise Mobiles Republic lève 2,5 M d’euros
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom
6 questions pour comprendre l’organisation des élections du CSE
VTC : le Singapourien Grab entre à Wall Street, valorisé à près de 37 milliards de dollars
Chatbots : passons de l’intelligence artificielle à l’efficacité bien réelle
Qairn la startup qui veut simplifier le marketing dans les secteurs réglementés
Match va verser 441 millions de dollars aux fondateurs de Tinder pour solder un contentieux