ActualitéBusinessEuropeFinTechStartupTech

Lâchée par le Chinois Sanpower, la FinTech Tandem Bank perd sa licence bancaire

  • La chaîne de grands magasins britanniques House of Fraser, détenue par le conglomérat chinois Sanpower, devait injecter 35 millions de livres Sterling au total dans la néo-banque Tandem Bank.
     
  • Sanpower a bloqué ses investissements dans la FinTech en raison des nouvelles restrictions imposées par Pékin sur les investissements à l’étranger.
     
  • Tandem Bank assure que le lancement grand public de son application, prévu courant 2017 au Royaume-Uni, ne sera pas retardé.

 

La pilule est difficile à avaler pour la star-up britannique Tandem Bank. La néo-banque n’a eu d’autre choix que de renoncer à sa licence bancaire, obtenue en novembre 2015, après avoir été abandonnée par l’un de ses actionnaires. 

En cause, la chaîne de grands magasins britanniques House of Fraser, détenue par le conglomérat chinois Sanpower, a bloqué ses investissements dans la FinTech en raison des nouvelles restrictions imposées par Pékin sur les investissements à l’étranger. Initialement, House Fraser devait ainsi injecter 35 millions de livres Sterling au total dans le capital de la banque en ligne britannique. Cependant, Tandem Bank n’a reçu que 6 millions de livres Sterling en décembre. 

Report de l’offre de comptes bancaires pour les particuliers 

Ne disposant d’un capital suffisant pour collecter les dépôts, la néo-banque fondée en 2013 par Ricky Knox et Matt Cooper ne pourra pas répondre aux exigences de la Banque d’Angleterre pour conserver sa licence bancaire. Elle devra donc déposer une nouvelle demande auprès de l’Autorité de régulation prudentielle (Prudential Regulation Authoruty) une fois qu’elle sera en mesure d’assurer la garantie des dépôts.

Conséquence directe des réticences de son actionnaire Sanpower, Tandem Bank a décidé de suspendre le projet «à court terme» d’une offre de comptes bancaires pour les particuliers. De plus, alors qu’elle avait levé en mai dernier 22 millions de livres Sterling, notamment auprès de Pierre Omidyar, le fondateur d’eBay, la start-up britannique aurait licencié une dizaine de personnes parmi ses 120 collaborateurs pour limiter sa consommation de cash, selon une information rapportée par Business Insider. En 2015, Tandem Bank avait déjà concédé une perte de 6,4 millions de livres Sterling. 

Lancement grand public de l’application toujours prévu pour 2017

Malgré ce flot de mauvaises nouvelles, la néo-banque assure que le lancement grand public de son application, prévu courant 2017 au Royaume-Uni, ne sera pas retardé. En attendant, Tandem Bank a dévoilé lundi 20 mars l’interface de son application. Une fois l’application lancée, celle-ci sera complétée dans la foulée par une carte de paiement.

Cette nouvelle tombe au pire moment pour la start-up britannique dans la mesure où la concurrence est de plus en plus rude. Au Royaume-Uni, la jeune pousse Monzo, qui a levé 19,5 millions de livres Sterling en février, la FinTech Atom Bank, qui a bouclé un tour de table de 102 millions de dollars en mars, ou encore la néo-banque Starling Bank se sont également lancées sur ce marché. Tandem Bank devra également se mesurer à l’Allemand N26, qui vient de passer la barre des 300 000 clients.

Lire aussi : 

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This