ActualitéBusinessTelecom

Le Chinois Xiaomi se lance à Londres avec un nouveau smartphone pour conquérir l’Europe

Avec l'AFP

Le géant chinois des smartphones Xiaomi a marqué son entrée sur le marché britannique jeudi à Londres en annonçant la vente hors de Chine de son téléphone Mi 8 Pro et l’ouverture d’une boutique. Le groupe a choisi la capitale britannique pour cette annonce au moment où la jeune entreprise fondée à Pékin il y a huit ans cherche à accroître sa présence en Europe avant un lancement le mois prochain aux États-Unis.

Le fondateur du groupe, Lei Jun, qualifie son entreprise «d’espèce nouvelle», avec un modèle de développement «triathlon», qui mise à la fois sur le matériel, l’Internet et le commerce électronique. Ses produits vendus en ligne vont des appareils électroniques tels que les purificateurs d’air aux simples coussins ou stylos à bille. Les téléphones portables restent cependant au coeur du groupe fondé en 2010 à Zhongguancun, un quartier de Pékin surnommé la «Silicon Valley chinoise».

Quatrième vendeur mondial de smartphones 

Ses ventes se sont envolées ces dernières années, faisant de Xiaomi («petit riz» ou «millet» en chinois) le quatrième vendeur mondial de smartphones à la fin de l’an dernier, après Samsung (Corée du Sud), Huawei (Chine) et Apple (États-Unis), selon le cabinet International Data Corp. «L’Europe est notre prochaine cible», a déclaré Lei Jun à des investisseurs à l’été dernier, notant que ses appareils figuraient également à la quatrième place du classement en Europe occidentale, où les consommateurs sont parfois tentés par les modèles haut-de-gamme de Xiaomi vendus à des prix plus bas que ceux d’Apple ou Samsung.

En Inde, Xiaomi contrôle le tiers du marché en dépit de difficultés d’adaptation qui ont révélé à quel point les entreprises chinoises ont parfois du mal à s’installer à l’étranger. Ses chargeurs ont souffert d’un taux de panne supérieur à la moyenne du fait des problèmes d’alimentation électrique en Inde, obligeant Xiaomi à travailler sur un nouveau type de chargeurs afin d’accroître leur voltage. Xiaomi devrait s’épargner ce genre de mésaventure au Royaume-Uni mais il pourrait se heurter à des craintes en matière de protection des données auxquelles sont parfois confrontées les entreprises chinoises.

Pour sa distribution sur le marché britannique, outre l’ouverture de sa boutique dans un vaste centre commercial londonien et de son site britannique officiel, le groupe a choisi de s’associer à l’opérateur Three Mobile ainsi qu’à plusieurs vendeurs, comme le groupe de grands magasins John Lewis. Xiaomi a connu une entrée en Bourse poussive en juillet dernier à Hong Kong, après avoir renoncé à se lancer simultanément sur la place de Shanghai.

Bouton retour en haut de la page
Le Chinois Xiaomi se lance à Londres avec un nouveau smartphone pour conquérir l’Europe
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
Collect, la nouvelle startup BtoB d’Alex Delivet pour vous aider dans la gestion de documents
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Gojob, la startup qui veut revaloriser le statut de l’interim grâce à l’IA
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?