ActualitéHR Tech

LinkedIn veut aider ses membres à trouver un meilleur emploi… dans la même entreprise

Les employés sont généralement peu informé sur les programmes de mobilité interne…

Alors que LinkedIn s’est jusqu’à présenté comme une plateforme de recrutement externe favorisant la visibilité et la mobilité professionnelle, le réseau social professionnel annonce l’arrivée de nouvelles options permettant à ses membres de décrocher un « meilleur » emploi dans leur entreprise actuelle.

68% des Américains et des Canadiens estiment qu’il est plus facile de trouver un nouveau poste disponible dans une autre entreprise que dans leur ancienne société selon une étude réalisée par LinkedIn. Pour combler ce problème, les utilisateurs du réseau pourront désormais consulter des offres disponibles dans leur société actuelle dans la section « les emplois qui peuvent vous intéresser » (Jobs You May Be Interested In, ndlr).

L’étude souligne en effet le gap important qu’il existe entre les recruteurs, largement persuadés que les employés connaissent les programmes de mobilité interne, et les salariés qui s’estiment peu ou mal informés à ce sujet. Au Royaume-Uni, 69% des RH estiment ainsi que les programmes de mobilité interne sont bien connus des employés, un taux qui redescend à 24% chez les employés eux-même lorsque leur est posé la question de savoir s’ils connaissent ces mêmes programmes.

graph

Print

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
LinkedIn veut aider ses membres à trouver un meilleur emploi… dans la même entreprise
Investissement locatif: la PropTech lilloise Brik lève 1,5 million d’euros
Marketing : ADLPerformance met la main sur la startup Reech pour investir le marché de l’influence
discord
Discord lève 500 millions de dollars et double sa valorisation
A la rencontre de Michel Meyer, Technical Program Manager pour Facebook, basé à San Francisco
[Silicon Carne] Creation economy: comment l’industrie de la création fait sa révolution
Picnic lève 600 millions d’euros pour prendre le marché de la livraison à contrepied