ActualitéTech

[Liseuses] Avec Kobo, la Fnac lance une offensive contre Amazon

La Fnac vient d’annoncer une alliance avec le canadien Kobo pour lancer une nouvelle liseuse. L’enseigne du groupe PPR espère ainsi faire face à Amazon qui s’apprête à livrer ses premiers Kindle en France pour seulement 99 euros.

La Fnac s’apprête donc à remplacer le Fnabook qui, lancé il y a tout juste un an, n’a pas réussi à trouver son public. Alexandre Bompart, PDG du magasin, évoque un « partenariat stratégique prometteur ». L’objectif est clair, il faut empêcher le leader américain de la librairie en ligne de s’emparer du marché français des ebooks, qui n’est encore qu’à ses débuts.

Selon Alexandre Bompart cette offensive présenterait plusieurs avantages:

  • Kobo devrait être disponible dans les 82 magasins Fnac de France, alors que le Kindle n’est vendu pour le moment qu’en ligne.
  • Il s’agirait d’une liseuse dernière génération.
  • Le client devrait bénéficier d’une aide pédagogique.
  • La Fnac proposera une bibliothèque numérique riche de 80 000 titres en Français, contre seulement 35 000 pour Amazon.

Pour l’heure ni la date de sortie ni le prix du « Kobo by Fnac » n’ont été évoqués. A titre de comparaison, la liseuse est actuellement vendue l’équivalent de 95 € aux Etats-Unis et de 110 € au Canada. Outre-Rhin, l’ebook est commercialisé à 149€. Le prix sera sans doute fixé en France quelques temps avant les fêtes de fin d’année.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Liseuses] Avec Kobo, la Fnac lance une offensive contre Amazon
[Webinar] Gestion des compétences en entreprise: premier chantier de la fonction RH
Wrike
Citrix s’apprête à racheter la plateforme de travail collaboratif Wrike pour 2 milliards de dollars
Portées par le confinement, les ventes de jeux vidéo se sont envolées en 2020
Après avoir été propulsée par le Covid en 2020, quel avenir pour la téléconsultation?
Apple se dit prêt à réintégrer le réseau social conservateur Parler sous conditions
Deliveroo valorisé 7 milliards de dollars avant une possible entrée en Bourse