ActualitéTech

[M-commerce] Les jeunes mobile-addicts, nouvel eldorado pour les marques ?

84% des 11-24 ans possèdent un téléphone portable. C’est ce que révèle la dernière étude SIMM-TGI Youth, réalisée sur un échantillon de 4200 jeunes résidant en France.

mobile addicts

Parmi eux, 1 sur 5 fait preuve d’une véritable addiction à son mobile : 42% envoient plus de 100 textos par semaine et 77% se connectent quotidiennement à Internet depuis leur téléphone. Plus impressionnant, 89% d’entre eux déclarent être constamment en train de regarder s’ils ont un message et 74% avouent ne pouvoir vivre sans l’internet sur leur mobile.

L’étude souligne également la capacité de ces « mobiles addicts » à s’adapter aux nouveaux usages : 7,5% ont déjà téléphoné en VOIP (contre 2,7% pour l’ensemble des 11-24 ans), 7,4% ont déjà appelé en visiophonie et 24% ont déjà regardé la télévision depuis leur mobile.

Avant 15 ans, l’usage de l’internet mobile est encore faible : seulement 18% des 11-14 ans se connectent au moins une fois par semaine à l’internet mobile contre 53% des « mobile addicts » du même âge. En revanche, à partir de 15 ans, 48% des 15-24 ans se connectent une fois par semaine contre 93% des « mobile addicts » du même âge.

Enfin, l’étude considère ces jeunes « mobile addicts » comme des précurseurs du m-commerce. En effet, 9,5% d’entre-eux ont déjà acheté ou téléchargé de manière payante via leur mobile (contre 3% pour l’ensemble des 11-24 ans). 11% déclarent même être prêts à acheter sur des réseaux sociaux (contre 7% des 11-24 ans).

Retrouvez l’intégralité des chiffres dans cette infographie :

infographie mobile addicts

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[M-commerce] Les jeunes mobile-addicts, nouvel eldorado pour les marques ?
[Made in océan Indien] La publicité digitale prend-elle le pas sur les formats «traditionnels»?
Mark Zuckerberg estime que la réalité virtuelle permettra de construire «un avenir extraordinaire d’ici 5 à 10 ans»
FinTech : pourquoi JPMorgan s’empare de la startup britannique Nutmeg
La FinTech britannique TransferWise prévoit d’entrer en Bourse sans lever de fonds
La startup française Hopium dévoile son prototype de berline à hydrogène
uber
Pourquoi une plainte visant Uber a été déposée devant la Cnil?