ActualitéBusinessMediaStartup

Media for Equity: 140 startups tapent à la porte de L’Express Ventures

Deuxième volet de notre dossier consacré au Media for Equity, modèle alternatif de capital-investissement. Focus sur le fonds Express Ventures.

Impulsé par le groupe Express Roularta et quatre entrepreneurs du web, L’Express Ventures s’est lancé officiellement il y a 6 mois sur le marché du Media for Equity. La structure hybride s’apprête à finaliser ses premières opérations.

Un dispositif mixte

L’Express Ventures se trouve sous la houlette de Corinne Denis, directrice générale adjointe du groupe et directrice multimédia, et du serial entrepreneur Stéphane Boukris, notamment co-fondateur de Snake Interactive et Directeur associé chez Going to digital.

Trois entrepreneurs web se sont également joints à la structure afin d’apporter leurs expériences et du capital supplémentaire, directement ou par l’intermédiaires des fonds auxquels ils sont associés. Il s’agit de Simon Istolainen, notamment connu pour avoir co-fondé My Major Company, d’Eric Bennephtali, fondateur de la plateforme de jeux en ligne Mediastay, et enfin de Laurent Schwartz, à l’origine du site Gold.fr.

Spécifiquement dédié aux jeunes pousses en phase early stage, le dispositif propose aux entreprises à la fois un fonds d’investissements et un programme d’accélération prenant en charge toute la dimension communication auprès des startups.

« Nous sommes le seul groupe media en France a avoir mis en place un dispositif spécifiquement dédié au Media for Equity » explique Stéphane Boukris. En effet, depuis quelques années, plusieurs chaînes de télévision comme M6 et TF1 se sont positionnées sur le secteur mais d’un manière très discrète et ponctuelle. M6 aurait, par exemple, récemment pris une participation dans le site de rencontre Tiilt en échange d’une campagne de communication.

express-ventures

Deux opérations en phase de finalisation 

« Le Media for equity permet aux groupes de pouvoir pénétrer l’écosystème des startups. A titre d’exemple, L’Express Ventures constitue pour L’Express Roularta une véritable cellule de veille ». Plus largement, les groupes media peuvent également bénéficier d’options d’achat préférentielles dans les startups avec lesquelles ils procèdent à ce type d’échange.

Aujourd’hui, 6 mois après son lancement, L’Express Ventures affirme avoir reçu plus de 140 dossiers. Au final, seules 5 ont été sélectionnés par le board, et deux opérations devraient être officiellement finalisées dans les semaines à venir.

Les deux startups sélectionnées pourront donc bénéficier d’une certaine visibilité, grâce à la cinquantaine de supports online et off-line qu’édite le groupe de presse. Au-delà de l’apport média, L’Express Ventures compte également apporter une certaine expertise aux porteurs de projet grâce aux différentes expériences et bagages professionnels des quatre entrepreneurs web. « Nous n’écartons pas, non plus, la possibilité de compléter ces opérations de Media for Equity par des investissements classiques en cash », précise Stéphane Boukris.

En contre partie et d’une manière générale, L’Express Ventures affirme ne pas prendre plus de 12% du capital des jeunes pousses concernées.

Demain, la suite de notre dossier avec un zoom sur la société française 5 M Ventures. 

Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

Tags
Plus d'infos

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer