ActualitéBusiness

[News] Ce qu’il faut savoir ce matin

Pas de filtrage contre le téléchargement illégal, Netflix échappe à une class action, Zinio lève 20 millions, Bolloré ne croit plus au Wimax, l’Afrique eldorado du mobile…

Piratage : l’Europe contre le filtrage

Le filtrage  comme un moyen de lutte contre le téléchargement illégal, est contraire au droit européen selon la Cour européenne de justice (CEJ).  Statuant contre la décision d’un tribunal belge instituant un filtrage en amont, la CEJ « a estimé qu’une telle décision revenait à établir une surveillance généralisée de l’ensemble des informations échangées sur le réseau. Et qu’elle aboutirait à la collecte et à l’identification des adresses IP des utilisateurs, alors même que ces adresses sont des « données protégées à caractère personnel ». Un dispositif que ne justifie pas la protection du droit de propriété intellectuelle. » remarquent Les Echos. De son côté le Wall Street Journal rappelle à ses lecteurs que le business online est régi par 27 législations différentes en Europe.


Pas de class action contre Netflix

Bonne surprise pour le loueur de films Netflix qui voit la justice rejeter une class action lancée contre lui par des consommateurs l’accusant d’entente illicite avec la chaîne d’hypermarchés Wal-Mart. ceci alors que Wal-Mart lui a fait une provision de 27 millions de dollars, et ouvert un site spécial pour dédommager les plaignants. Wal-Mart avait en effet décidé, après un accord avec Netflix en 2004, de ne plus proposer de site de DVD en ligne, ce qui avait maintenu des prix élevés entre 2005 et 2010.


Nouvelle levée pour le  kiosque numérique Zinio

Le premier kiosque numérique mondial, Zinio vient de lever 20 millions de dollars auprès d’investisseurs dont le nom n’a pas été divulgué.. Zinio propose plusieurs milliers de magazines en version numérique. Basé à San Francisco, fondé en 2000, Zinio a des bureaux à New York, Londres, Paris, Barcelone et en Asie (Taipei). La dernière levée de fonds de Zinio remonte à 2005, avec 7 millions de dollars.


Bolloré et le Wimax

« La classe Wimax est décidément bien dissipée. Sept opérateurs turbulents viennent de recevoir un avertissement solennel de l’autorité des télécoms (Arcep). Altitude Wireless (Numericable), Axione (Bouygues), Bolloré Telecom, le département de la Charente, la collectivité territoriale de Corse, Nomotech et SHD (SFR) n’ont pas respecté les obligations de couverture du territoire qui leur incombaient suite à l’achat de fréquences dans la bande 3,5 Ghz. » écrivent Les Echos. Bolloré Telecom  « a misé 200 millions d’euros sur ces licences réservées à un usage nomade (c’est-à-dire sans fil, mais pas en mobilité). Aujourd’hui, il est le seul avec IFW (Free) à avoir l’équivalent d’une licence nationale (…) Mis en demeure, il doit se plier à un nouveau calendrier de déploiement et voit son échéance finale reportée au 30 juin 2015. Ne vaudrait-il pas mieux arrêter les frais et rendre la licence ? » s’interroge le journal qui conclut « la filiale du groupe Bolloré ne croit plus au Wimax et espère désormais reconvertir la bande 3,5 GHZ en LTE – l’autre 4G qui, elle, a le vent en poupe. »


L’Afrique et le mobile

L’Afrique « a dépassé l’europe de l’ouest au deuxième trimestre, puis les Amériques au troisième en nombre de connexions mobiles, devenant le deuxième marché régional après l’asie-pacifique », souligne le cabinet spécialisé Informa Telecoms, cité par La Tribune « Le nombre d’utilisateurs approchera les 600 millions en 2016 (…) Le marché est encore à 96 % réalisé par des cartes prépayées rechargeables mais devrait évoluer vers des abonnements. » Le directeur général du groupe nigérian IHS  déclare « Aujourd’hui, l’Afrique compte quelque 100.000 antennes et nous estimons qu’il faudra en construire jusqu’à 60.000 de plus pour permettre l’essor du mobile sur le continent dans les cinq ans à venir. »

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This