ActualitéBusinessComStartupTech

[News] Ce qu’il faut savoir ce matin

Yahoo! repris par son co-fondateur ?, le business du SMS menacé, 15 millions $ pour Shaker, American Express et le porte-monnaie électronique, la population de Facebook

L’avenir de Yahoo!

Jerry Yang (43 ans), co-fondateur de Yahoo! avec David Filo en 1995, envisagerait de reprendre le contrôle de l’entreprise, avec l’aide d’investisseurs. Yang possède 3,63% des actions de Yahoo! Filo 5,90%. Yang souhaiterait que Yahoo! ne soit plus côté en bourse selon Reuters qui révéle ce projet. Pas évident alors que le Chinois Alibaba et Microsoft ont montré leur intérêt pour un rachat de tout ou partie de Yahoo! et que Yang ne fait pas l’unanimité au sein de Yahoo!. Selon ComScore, la part de Yahoo! sur le marché de la recherche est passée de 19% il y a deux ans, à 16%, tandis que le temps passé sur le site n’a augmenté que d’1,6% sur un an à fin juiller 2011, contre plus 58% sur la même période pour Google.


Shaker et son café virtuel plaisent


Michael Arrington annonce
sur son blog que le vainqueur du TechCrunch Disrupt américain mi-septembre, le site israélien Shaker une sorte de café virtuel qui est actuellement ouvert sur invitation, vient de lever 15 millions de dollars via Menlo Ventures et CrunchFund plus Innovation Endeavors. Arrington explique qu’il n’est pas facile de rencontrer de nouvelles têtes sur Internet, et que c’est plus facile via le monde virtuel de Shaker qui utilise votre compte Facebook… Arrington est un des investisseurs de Shaker.

Le SMS payant remis en cause

Apple se prépare à introduire son service iMessage qui permettra aux utilisateurs d’iPhone, de s’envoyer, entre eux, des messages texte, photo et vidéo, sans frais, via le WiFi ou la connection téléphonique. Ce service fait partie de la mise à jour d’iOS. Ceci est une menace claire pour le business des opérateurs. Le marché du SMS représente 20 milliards de revenus par an pour les opérateurs mobiles américains souligne le New York Times. Pour Verizon Wireless par exemple, c’est 7 milliards par an, soit 12% de ses revenus. En payant 20 cents pour un message de 160 caractères, les consommateurs paient en gros 1 500 dollars le mégabyte, contre 25 dollars par mois pour un forfait données de 2 gigabytes.


American Express et paiement en ligne

American Express s’intéresse de près au paiement en ligne, et propose aussi son porte-monnaie électronique : Serve. L’Américain a signé plusieurs partenariats avec Foursquare, Facebook, Zynga, sans oublier le Français Vente-Prive.com. Harshul Sanghi, VP du Enterprise Growth Group d’American Express estime que c’est le porte-monnaie qui aura le plus d’accords avec des marques, qui attirera le plus les consommateurs. Et il faut aussi avoir des accords avec les programmes de fidélité, ce qui explique pourquoi American xpress a acheté la plateforme Sometrics (spécialiste de la monnaie virtuelle et du paiement dans les jeux qui revendique 250 millions d’utilisateurs dans le monde) pour 30 millions de dollars. Mais Amex devra compter aussi avec son rival VISA qui aussi très actif sur ce marché, après avoir acheté PlaySpan pour 190 millions et Fundamo pour 110 millions.


Le continent Facebook

Citant des chiffres Pingdmon, Brian Solis évoque, graphiques à l’appui, une série de comparaisons à propos de Facebook :  avec plus de 800 millions d’inscrits revendiqués, la « population » de Facebook dépasse celle de l’Europe, Russie comprise, et représente 28% des utilisateurs d’Internet, et plus de 12 fois celle de la France. Facebook possède autant d’utilisateurs que l’Internet en 2004, date de la création de Facebook.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This