ActualitéTech

Orange double son bénéfice en 2013 et veut poursuivre la baisse des coûts

Le groupe souhaite dorénavant abaisser le poids de sa dette.

En pleine négociations dans le secteur des télécoms sur le rachat de SFR par Bouygues, Numericable ou Iliad, Orange, le seul opérateur à ne être entré en course, a affiché une croissance de 2,4% du nombre de ses clients dans le monde en 2013, à 236,3 millions.

Il enregistre cependant une baisse de 4,5 % de son chiffre d’affaires, à 40,98 milliards d’euros. L’activité s’est ainsi contractée en France – notamment à cause d’une baisse des revenus liés aux services mobiles -, en Espagne ou en Pologne, mais a progressé de 1,3 % dans le reste du monde.

Malgré cette baisse globale de l’activité, le groupe a doublé son résultat net sur l’exercice à 1,87 milliard d’euros, contre 820 millions d’euros en 2012. Une performance réalisée grâce à la baisse des coûts (929 millions d’euros). « En 2014, nous poursuivrons notre travail sur notre base de coûts en restant attentifs à la qualité du dialogue social dans l’entreprise » fait savoir Stéphane Richard, le président.

Orange souhaite maintenir sa politique d’acquisition dans les pays où il est déjà présent et se fixe pour objectif d’abaisser son ratio de dette nette par rapport à l’EBITDA aux alentours de 2, contre 2,37 actuellement, le groupe faisant face, au 31 décembre 2013, à une dette nette de 30,7 milliards d’euros.

Tags

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Orange double son bénéfice en 2013 et veut poursuivre la baisse des coûts
IA: une startup lyonnaise dévoile un portique repérant les défauts des voitures en quelques secondes
Comment repenser les ressources humaines avec la relance et le numérique?
EdTech: Byju’s lève 300 millions de dollars auprès de BlackRock, Sands Capital et Alkeon Capital
Comment générer des recommandations sur Internet pour trouver de nouveaux clients?
Comet Meetings réalise un tour de table de 30 millions d’euros mené par la BPI et Pierre Kosciusko-Morizet
DECODE Retail: 3 conférences organisées avec Odile Roujol et Laurence Faguer
Copy link