ActualitéAmérique du nordFinTechLes levées de fonds

PayPal et Rakuten investissent 30 millions de dollars dans la FinTech Acorns

Même PayPal doit s'adapter aux nouveaux usages. Le groupe américain vient d'investir dans la start-up Acorns, qui édite une application d'investissement, dans le cadre d'un tour de table de 30 millions de dollars (environ 26,5 millions d'euros). Parmi les autres investisseurs ayant participé à cette opération, on retrouve également le groupe japonais Rakuten (propriétaire de PriceMinister en France), qui a pris une participation via son «Fintech Fund» lancé en novembre 2015.

«Arrondir» les achats quotidiens

Par le passé, Acorns avait notamment bouclé un tour de table de 23 millions de dollars, notamment auprès de Greycroft Partners et e.ventures. Au final, la société a levé 62 millions de dollars depuis sa création. Sa valorisation, issue de cette nouvelle opération, n'est toutefois pas connue.

Fondée en Californie en 2012, mais lancée en 2014, par Jeff et Walter Cruttenden, Acorns est une application Web et mobile qui, reliée aux comptes bancaires de ses utilisateurs, investit lors de leurs achats quotidiens. Concrètement, lorsqu'un client effectue une transaction, l'application prélève le montant qui permet d'arrondir le prix afin de l'investir. En parallèle, l'utilisateur peut compléter ces montants avec des investissements récurrents.

850 000 comptes ouverts

Pour se rémunérer, Acorns commercialise un abonnement mensuel ou, au-delà d'un certain montant, prélève une commission sur les transactions effectuées. Avec ce modèle, plus de 850 000 comptes auraient été ouverts, selon les chiffres fournis par la société, dont la plupart par des clients de moins de 35 ans, une cible qui intéresse les FinTech. «Avoir PayPal et Rakuten en tant que partenaires permettra d'apporter les avantages du micro-investissement à de plus en plus de personnes dans le monde», déclare Walter Cruttenden dans un communiqué.

D'autres acteurs se positionnent également plus ou moins sur le même marché, parmi lesquels le New-Yorkais Betterment qui a bouclé un tour de table de 100 millions de dollars auprès d'investisseurs connus comme Bessemer Venture Partners ou encore Menlo Ventures. C'est également le cas de Wealthfront, une entreprise basée à Palo Alto dans laquelle Index Ventures et Greylock Partners ont investi.

Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This