ActualitéArts et CultureChiffres ClesTech

Le cloud computing pourrait générer 14 millions d’emplois d’ici 2015

14 millions. C’est le nombre d’emplois que pourrait créer le cloud computing dans le monde d’ici 2015, selon une récente étude IDC commandée par Microsoft. En France, le secteur pourrait être à l’origine de 189 000 emplois, derrière l’Allemagne (254 562) et la Grande-Bretagne (226 864). Un impact moindre pour l’Hexagone qui reste pour l’heure inexpliqué.

Plus précisément, en 2011, le secteur du cloud computing aurait contribué à créer 1,5M d’emplois nouveaux dans le monde. Un chiffre qui pourrait atteindre 6,7M en 2012, 8,8M en 2013, 11,3M en 2014 et donc 13,8M en 2015.

John F. Gantz vice-président chez IDC : « Cette croissance en termes d’emplois concernera toutes les régions géographiques dans le monde, quelle que soit la taille des entreprises et des organisations. Les marchés émergents, les petites villes ou encore les PME profiteront en effet des mêmes avantages liés au cloud que les grandes entreprises ou les pays développés. »

D’après les prévisions du cabinet, la Chine et l’Inde devraient ainsi apparaître comme les plus grands bénéficiaires de ces créations d’emplois avec respectivement 4,6M et 2,1M de nouveaux postes attendus dans le secteur d’ici 2015. Les Etats-Unis arriveraient pour leur part en 3ème position avec la création de 1,17M d’emplois.

Enfin, toujours selon l’IDC, les revenus issus des innovations cloud pourraient atteindre 832 milliards € d’ici 4 ans.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Le cloud computing pourrait générer 14 millions d’emplois d’ici 2015
Innovation de rupture: le fonds pour l’innovation n’a rempli que 20% de ses objectifs l’an passé
En France, les levées de fonds en cryptoactifs se raréfient
[Webinar] Simplifier la gestion produit tout en respectant les contraintes légales
Health Tech : Hoppen acquiert Cineolia pour poursuivre la digitalisation des établissements de santé
Pourquoi la 5G enflamme tant les débats?
Beyoncé, nouvelle source d’inspiration pour les communicants?