AcquisitionActualitéIsraelTech

ProQuest rachète le concurrent Ex Libris pour 500 millions de dollars

ProQuest, une entreprise américaine qui édite des outils de partage et de gestion des informations pour les bibliothèques, vient de racheter Ex Libris, une société spécialisée dans les solutions d’automatisation de bibliothèques. Cette dernière développe par exemple des solutions Saas de gestion de collections numériques et papiers. Elle revendique 5 600 clients dans 90 pays. Le montant de la transaction n’a pas été officiellement communiqué mais le quotidien Haaretz évoque un montant de 500 millions de dollars.

En France, ProQuest est notamment connue pour avoir signé un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France qui concerne la numérisation de 70 000 ouvrages datant de 1470 à 1701. L’entreprise était également en charge du «développement de l’interface de consultation pour les chercheurs».

«Un exemple éloquent de l’expertise [d’Ex Libris] est le succès que connaît Alma, la solution de gestion unifiée des ressources, qui aide des centaines d’établissements dans le monde à améliorer la valeur de leur bibliothèque aux yeux des usagers », a déclaré Kurt Sanford, de ProQuest.

«La fusion de nos sociétés nous permettra de créer encore plus d’occasions et d’offrir davantage de choix aux bibliothèques, notamment à nos clients actuels », a souligné Oren Beit-Arie, directeur stratégique d’Ex Libris.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
ProQuest rachète le concurrent Ex Libris pour 500 millions de dollars
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Copy link