A la uneActualitéEurope

11 millions d’euros pour Qapa, Index Ventures entre au capital

  • Qapa veut accélérer sur les technologies mobiles pour ses offres d'emploi en intérim
     
  • Le fonds international Index Ventures, qui mise sur le marché de l'intérim, est le nouvel investisseur à rejoindre le capital de la société.


Qapa, le réseau de matching dédié à l'emploi, annonce avoir réalisé une deuxième levée de fonds de 11 millions d'euros pour accélérer son développement. La premier tour de table date de 2011, quelques mois après sa création, où il levait 1,7 million d'euros auprès de Partech International, 360 Capital Partners, avec le soutien de business-angels tel que Raphaël Zier (CEO de Netbooster). Le jobboard, basé sur un algorithme de matching, faisait alors la promesse de «réduire le chômage de 10% en 1 an». 

Six ans plus tard, la société fondée par Stéphanie Delestre réengage ses investisseurs historiques et ajoute le fonds Index Ventures à son board. Pour ce fonds international, qui entre de manière significative au capital de la société, il y a une place à prendre sur le marché des offres en intérim. «Les agences traditionnelles sont en train d'exploiter le Web, mais l'avantage avec Qapa, c'est de pouvoir partir d'une page blanche; il y a tout à faire», explique à FrenchWeb Dominique Vidal, partner à Index Ventures (en photo) qui n'exclut pas des rapprochements avec des acteurs historiques «pour les aider à être plus efficaces».

Lors de son lancement, Qapa couvrait tous les types de contrats, sur le modèle du jobboard. Depuis 2016, la plateforme s'est recentrée sur les offres en intérim et en CDD. Pour se rémunérer, Qapa prélève une commission «deux fois moins chère que les agences d'intérim traditionnelles». 

Le pivot vers l'intérim

Le site revendique aujourd'hui 4,5 millions de candidats (dans les secteurs de l'hôtellerie-restauration, le commerce, le secrétariat et l'industrie) et 450 000 offres d'emploi. «Pendant longtemps, les KPI de Qapa sont restées assez stables. Le jour où ils sont passés sur un modèle d'intérim, on s'est aperçu que l'offre et la demande étaient au rendez-vous. Cela reste de tous petits chiffres, mais la traction est bonne», observe Index Ventures qui, jusqu'ici, avait peu investi dans le secteur emploi et RH.

Côté technologies, et pour prendre de l'avance sur une multitude de concurrents côté agences et pure player, Qapa va investir sur l'expérience utilisateur sur mobile. «Uber donne un travail à un chauffeur via un smartphone toutes les 15 minutes. On peut imaginer la même chose sur le marché de l'intérim, avec des missions d'une demi-journée, une journée, ou 8 jours», détaille Dominique Vidal qui connaît depuis longtemps Stéphanie Delestre. Comme Uber, Qapa vise aussi la possibilité «d'évaluer la satisfaction des deux côtés (candidat et employeur ndlr), en regardant les metrics des deux côtés».

Son objectif est aujourd'hui de «pourvoir plus d'un million de contrats de travail en France d'ici 2020». En interne, plusieurs recrutements sur des profils techniques et commerçiaux sont prévus.

[tabs]

[tab title= « Qapa.fr: les données clés : »]

Fondateur: Stéphanie Delestre

Siège : Paris

Date de création: 2011

Effectif : plus de 10 employés

Levée de fonds: 1,7 million (2011)

[/tab]

[/tabs]

Tags

Jeanne Dussueil

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

1 thought on “11 millions d’euros pour Qapa, Index Ventures entre au capital”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This