ActualitéBusinessHealthcareInvestissementsLes levées de fondsStartup

2,6 millions d’euros pour omicX afin de faciliter la recherche de logiciels bio-informatiques

Le montant

omicX, start-up rouennaise spécialisée dans la bio-informatique, annonce un nouveau tour de table d’un montant de 2,6 millions d’euros. Cet investissement a été mené par une banque d’investissement privée suisse, Normandie Participations et Bpifrance. La société a déjà réalisé deux levées de fonds d’un montant total de 1 million d’euros en 2016.

Le marché

Fondée par le Dr Arnaud Desfeux en 2013, omicX édite la plateforme OMICtools. Cette dernière est destinée aux biologistes et aux bioinformaticiens. Elle leur permet de se renseigner sur les outils bio-informatiques. Il en existe plus de 50000 aujourd’hui. Les visiteurs sont invités à commenter les logiciels qu’ils ont déjà testé afin de faciliter la recherche des autres utilisateurs.

L’objectif

Avec cet investissement, omicX souhaite renforcer son équipe. Actuellement une trentaine de collaborateurs travaillent sur l’outil OMICtools. Ces nouveaux profils devraient permettre à la société de personnaliser le parcours utilisateur sur sa plateforme grâce notamment à l’Intelligence Artificielle.

Les données clés:

  • Fondateur : Arnaud Desfeux
  • Date de création : 2013
  • Siège : Rouen
  • Levées de fonds : 1 million d’euros en 2016 et 2,6 millions d’euros en novembre 2017

Myriam Roche

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
2,6 millions d’euros pour omicX afin de faciliter la recherche de logiciels bio-informatiques
Réseaux sociaux: Cédric O dénonce « l’opacité » des algorithmes et du système de modération
Covid-19: la révolution numérique pour préserver l’emploi?
Comment la crise a accéléré la transformation numérique des grands groupes bancaires
Couvre-feu: les taxis et VTC prévoient une baisse de l’activité encore plus forte dans les jours à venir
Vélos, trottinettes, scooters…: la mobilité partagée se démocratise dans les grandes villes françaises
Streaming: 6 mois après son lancement, Quibi cherche déjà un repreneur