Business

[3 questions à] Fabien Pretre: « Easyflyer vise un chiffre d’affaires de 3 millions d’euros »

Fondé en 2009 par Fabien Pretre, l’imprimeur en ligne EasyFlyer revendique un chiffre d’affaires de 1,44 million d’euros en 2012, en hausse de 100% par rapport à 2011. Basée à Orléans, la société qui compte aujourd’hui une dizaine de salariés a récemment déménagé dans des locaux de 800 mètres carrés. Spécialisée dans la vente en ligne de supports de communication, la start-up affirme être rentable et a bouclé il y a deux ans une levée de 180 000 euros. 

Frenchweb revient en détails sur cette croissance avec Fabien Pretre son CEO.

[FW] Selon vous, quels facteurs expliquent la croissance d’EasyFlyer ?

Fabien Pretre: « Plusieurs éléments peuvent être cités. Tout d’abord, nous avons mis l’accent sur la R&D en développant par exemple un système de parrainage puissant qui s’appuie notamment sur notre monnaie virtuelle EasycrediZ. Notre croissance a également largement été portée par la commercialisation de produits grands formats comme les panneaux, les bâches, les kakémonos etc. Sur 2012, ces produits ont représenté 50% de notre CA. Par ailleurs, nous avons eu de très faibles dépenses en AdWords, ce qui nous a permis de ne pas peser sur notre trésorerie. Enfin, nous accordons également une grande importance au bien-être de nos employés, ce qui ne peut être que bénéfice pour notre croissance. Nous affichons d’ailleurs un turn over très très faible ».

[FW] Comment tirez-vous votre épingle du jeu face aux concurrents ?

Fabien Pretre: « Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas la qualité qui fait la différence car tous les professionnels du secteur ont les mêmes machines. Je pense que nous nous démarquons plutôt grâce à notre service client. Nous avons notamment noué très tôt un partenariat avec iAdvize. Aujourd’hui, le click-to-chat représente 10% de nos ventes et enregistre un taux de conversion de 14%. Au-delà de cet outil, nous passons énormément de temps avec nos clients au téléphone. Je pense que c’est une très grosse erreur d’éviter tout contact direct avec ses clients. »

[FW] Aujourd’hui quels sont vos axes de développement ?

Fabien Pretre: « D’une part nous comptons développer notre activité principale dans d’autres pays, et notamment en Espagne. Nous comptons également proposer une autre offre en s’attaquant à l’univers de la décoration personnalisée. Fort de ces projets, Easyflyer table sur un chiffre d’affaires de 3 millions d’euros pour l’exercice 2013. Enfin, pour soutenir notre développement, nous prévoyons de nouvelles augmentations de capital. Dans un premier temps, nous comptons lever peu de fonds mais auprès d’un entrepreneur averti et très connu dans l’univers du e-commerce afin de bénéficier de son expertise. Par la suite, nous souhaitons boucler un tour de table supplémentaire situé entre 1 et 2 millios d’euros »

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[3 questions à] Fabien Pretre: « Easyflyer vise un chiffre d’affaires de 3 millions d’euros »
Health Tech : Hoppen acquiert Cineolia pour poursuivre la digitalisation des établissements de santé
Pourquoi la 5G enflamme tant les débats?
Beyoncé, nouvelle source d’inspiration pour les communicants?
Covid-19: des grandes écoles tentent le campus virtuel
Apple: les éditeurs de presse dénoncent une commission « excessive » sur l’App Store
Après Google et Microsoft, Amazon lance son service de jeux vidéo à la demande