Actualité

[3 questions à] Geoffrey La Rocca: « Madeleine Market cherche à lever 1,5 million d’euros »

Lancée fin 2012 par Geoffrey La Rocca (ex- RMC/BFM) et Jules Trecco (ex-Jaïna Capital), deux observateurs du web rattrapés par l’envie d’entreprendre, Madeleine Market propose une gamme complète de produits d’épicerie fine recommandés par le Gault & Millau. Madeleine Market s’appuie également sur une collaboration avec des chefs étoilés comme Guy Savoy, Gilles Goujon ou Eric Pras. Quelques temps après avoir levé des fonds, la jeune pousse vient de lancer une première verticale avec le pure player spécialisé dans le vin Lot18. Les détails de cette nouvelle offre et de sa stratégie de développement avec Geoffrey La Rocca.

[FW] Pourquoi s’être rapproché du site Lot18 ? Et, en quoi consiste précisément cette offre ? 

Geoffrey La Rocca: « L’idée, en fait, était d’allier deux compétences bien précises pour créer un accord de mets et vin et garder cette image d’excellence. Les experts respectifs des deux pure players travaillent donc ensemble pour  imaginer chaque offre. On retrouve par exemple de la confiture Carla avec un Château Minuty ou encore des huiles d’olive d’Alexis Muñoz avec un Saint-Estèphe 2009 Rouge. La plateforme a été lancée la semaine dernière et nous comptons actuellement quatre offres. Deux nouveaux mariages seront ajoutés chaque semaine. Au niveau de la forme, nous nous présentons comme un site de vente privée avec des offres promotionnelles, mais il n’est pas nécessaire d’être membre pour pouvoir acheter. Le montant moyen des offres proposées varie entre 60 et 70 euros et la livraison est gratuite à partir de 50 euros d’achat. C’est Madeleine Market qui s’occupe de la logistique. Les revenus générés sont ensuite partagés également entre les deux parties.

[FW] Aujourd’hui quels sont les principaux indicateurs de Madeleine Market ?

Geoffrey La Rocca: « La plateforme Madeleine Market compte aujourd’hui 5000 références et près de 200 grandes marques. Nous travaillons également avec de petits artisans. Le montant de notre panier moyen se situe autour des 70 euros et nous comptons 30 000 membres actifs. Aujourd’hui, 2/3 de nos clients se situent en province, le reste réside en Ile-de-France. Une statistique peu étonnante puisque l’essentielle de l’offre d’épiceries fines se situe en région parisienne. Côté business, nous visons pour la plateforme principale un chiffre d’affaires 2013 de 1 million d’euros, puis 3,5 millions d’euros en 2014. Au niveau de notre verticale, nous tablons sur un chiffre d’affaires de 1,5 million d’euros réalisé au cours des 12 prochains mois. Dernière information, nous comptons 8 collaborateurs à temps plein, plus 15 personnes qui gravitent autour de notre activité. »

[FW] Quels sont vos prochains axes de développement ?

Geoffrey La Rocca: « Nous comptons poursuivre le développement de différents verticaux dès la rentrée. Nous ne pouvons pas encore communiquer sur le nom de notre prochain partenaire mais nous allons lancer une plateforme autour de la truffe. D’autres chantiers sont en cours de réflexion, l’idée est vraiment de devenir l’acteur majeur de l’épicerie en ligne, un secteur qui ne compte pas encore de leader… Nous prévoyons également de lancer une application iPhone articulée autour du cadeau. Il ne s’agit en aucun cas de répliquer simplement l’offre web sur mobile mais de proposer un produit nouveau. Pour financer ces prochains axes de développement, Madeleine Market cherche à lever 1,5 million d’euros »

Crédit Photo : Photo Chloé Monti

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
[3 questions à] Geoffrey La Rocca: « Madeleine Market cherche à lever 1,5 million d’euros »
Yandex s’effondre en Bourse
Comment utiliser TikTok pour créer des vidéos plus originales sur Instagram
La Russie planifie son programme de développement dans l’intelligence artificielle
Ça souffle trop fort pour Dyson, qui abandonne son projet de voitures électriques
Les offres d’emploi de la semaine
La sécurité, un enjeu critique pour le développement de la 5G
Copy link