ActualitéFinTech

[3 questions à] Raphaël Krivine (Axa Banque) : « Nous avons développé l’offre Soon en mode lean start-up »

Alors que BNP PariBas a récemment levé le voile sur son offre 100% mobile Hello Bank, Axa Banque entretien, de son côté, le buzz autour de son application mobile baptisée Soon.

Pour l’heure, la date de lancement reste encore bien gardée, mais l’application sera disponible gratuitement sur l’App Store et Google Play. Grâce à cette nouvelle offre spécifiquement dédiée aux 18-30 ans, le spécialiste de la banque en ligne entend bien donner un coup de jeune à sa base clients forte de 750 000 utilisateurs, mais dont le la croissance de recrutements tend à s’essouffler. Pour tirer son épingle du jeu, Axa Banque a mis l’accent sur une approche et un lancement disruptifs.

Les détails avec Raphaël Krivine, directeur de la stratégie digitale Axa Banque en charge du projet Soon.

[FW] Pourquoi avoir fait le choix de ne pas communiquer ni sur la date de lancement, ni sur son prix ni sur les produits bancaires proposés ?

Raphaël Krivine: « Nous travaillons sur ce projet depuis le mois de septembre et nous avons souhaité partir d’une page blanche. Nous avons ainsi développé Soon en mode lean start-up. Une dizaine de personne s’est impliquée en full time sur ce projet et nous nous sommes également entourés de petites structures. Nous attendons énormément de feedbacks. Nous souhaitons être en totale interaction avec le marché et ne pas s’engouffrer dans un tunnel avec un lancement national classique. Nous observons donc les réactions liées à notre vidéo de présentation sur les blogs et les réseaux sociaux. L’idée est également d’instaurer les internautes dans une position d’early adopters. Les premiers inscrits seront donc les premiers servis et nous allons procéder par différentes vagues de lancement, en allant à notre rythme. »

[FW Cette nouvelle offre vise clairement les jeunes. Que comptez-vous leur offrir ?

Raphaël Krivine: « Aujourd’hui Axa Banque compte 750 000 clients, dont 8% sont âgés entre 18 et 30 ans. Cette démarche s’inscrit dans un programme plus global mené par Axa France, la maison mère d’Axa banque, qui vise tout particulièrement les jeunes. Il faut savoir que la gestion du budget est une préoccupation pour 86% des jeunes de 25 à 34 ans. Dans cette optique nous avons entrepris une réelle réflexion sur les usages de la banque en mobilité. Tout d’abord, la souscription s’effectuera entièrement sur mobile. Et, Soon adopte par exemple une vision dynamique et ne propose pas à ses utilisateurs un solde statique mais une projection de leur pouvoir d’achat en temps réel. L’idée est de leur proposer une vision du « reste à dépenser » en prenant en compte les dépenses futures à un horizon de 30 jours. Enfin, toujours dans une logique de mobilité, nous avons noué un partenariat avec Paypal. Cela permettra aux utilisateurs de rembourser plus facilement leurs amis. Nous avons également mis l’accent sur l’expérience utilisateur en proposant aux mobinautes de réaliser une véritable Timeline de leurs dépenses ».

[FW] L’offre Soon proposera-t-elle un produit d’épargne ?

Raphaël Krivine: « Un produit d’épargne sera totalement intégré à cette offre mais sera aussi transparent pour les clients. Nous avons ici opté pour une approche « nudge » qui doit permettre d’aider les usagers à aller au bout de leurs projets. L’idée est imagée certes, mais pourrait être représentée par une maman éléphant qui pousse son petit vers la bonne direction. Cette une approche très ludique qui doit permettre aux utilisateurs de mesurer leurs efforts en fonction de leurs objectifs. »

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[3 questions à] Raphaël Krivine (Axa Banque) : « Nous avons développé l’offre Soon en mode lean start-up »
Gleamer
MedTech: Gleamer boucle un tour de table de 7,5 millions d’euros mené par XAnge
IA: une startup lyonnaise dévoile un portique repérant les défauts des voitures en quelques secondes
Comment repenser les ressources humaines avec la relance et le numérique?
EdTech: Byju’s lève 300 millions de dollars auprès de BlackRock, Sands Capital et Alkeon Capital
Comment générer des recommandations sur Internet pour trouver de nouveaux clients?
Comet Meetings réalise un tour de table de 30 millions d’euros mené par la BPI et Pierre Kosciusko-Morizet
Copy link