A la uneActualitéAmérique du nordRetail & eCommerce

3,3 milliards de dollars pour Chewy, une marketplace pour les chiens et les chats

Chewy, une marketplace américaine spécialisée dans la vente de produits pour chiens et chats, a été rachetée par PetSmart, un acteur de la grande distribution de son secteur, entièrement «brick & mortar». Montant de l’opération : plus de 3,3 milliards de dollars d’après Recode. Depuis sa création en 2011, cet e-commerçant compte 3 millions d’utilisateurs. En 2017, il table sur 1 milliard de dollars de ventes pour ses produits.

Outre-Atlantique, le pure player est l’e-commerçant qui connaît la plus forte croissance, écrit Forbes. En 2013, il avait levé 15 millions de dollars auprès de Volition Capital, puis 236 millions de dollars (BlackRock et T. Rowe Price) et 90 millions de dollars en dettes.

De son côté, PetSmart, créé il y a trentre ans, possède 1 500 magasins aux Etats-Unis.

Cette acquisition record d’un acteur physique pour un pure player rappelle celle de Walmart qui avait mis la main sur Jet.com pour plus de 3 milliards de dollars. Ce dernier est d’ailleurs présent sur ce marché, tout comme Amazon qui s’est mis à vendre des produits pour chiens et chats.

Basée en Floride, Chewy fonctionnera comme une filiale indépendante, a précisé Ryan Cohen, le cofondateur et CEO.

 

Lire aussi: Walmart (Jet.com) s’offre le pure player ShoeBuy pour affronter Amazon

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
3,3 milliards de dollars pour Chewy, une marketplace pour les chiens et les chats
Mobilité: Renault, Atos, Dassault, STMicroelectronics et Thales unissent leurs recherches
VTC: Didi Chuxing lève 1,5 milliard de dollars en dette avant son IPO
[Silicon Carne] Faut-il lever pour réussir ?
Nestor
FoodTech: Elior rachète la startup Nestor pour compléter son offre auprès des entreprises
huawei
Loi « anti-Huawei »: les opérateurs pourront finalement réclamer des indemnisations, juge le Conseil d’État
Cooptalis: comment le spécialiste de l’expatriation a adapté son offre pour faire face à la crise