AsieBusinessDistributionEuropeInvestissementsStartupTech

6 start-up qui font passer l’immobilier à l’heure du collaboratif

Evaluation des logements par les locataires, achat groupé de biens immobiliers, crowdfunding: pour ce nouveau volet de la série spéciale immobilier, Frenchweb a sélectionné six start-up qui adaptent les principes de l'économie collaborative au marché de l'immobilier. Autant de nouveaux modèles qui font réfléchir les acteurs déjà en place, tels que Nexity ou encore Century 21

[tabs] [tab title= « Happy Renting: quand les locataires notent l’endroit où ils vivent »]

happy-rentingPermettre aux particuliers intéressés par un appartement d'accéder aux avis des précédents locataires du bien, telle est la promesse d'Happy Renting. Créée en 2015 par Marc Laurent et Edouard Toutain, deux jeunes entrepreneurs, la société parisienne s'est fixée comme objectif de «capitaliser sur les expériences des locataires (…) afin de partager de l'information qualitative sur les biens du parc locatif français», d'après son site Internet. Le service est aujourd'hui disponible dans les principales villes françaises (Paris, Lyon Marseille, Bordeaux et Toulouse). 

> Angle: une communauté de locataires qui se partagent leurs bons plans logement. 

Crédit photo: Happy Renting

[/tab] [/tabs]

 

[tabs] [tab title= « Apimka: la base de données des avis de locataires »]

apimkaLa proposition de valeur d'Apimka est similaire à celle d'Happy Renting: permettre aux particuliers d'accéder à des informations concernant le logement qui les intéresse, ainsi que concernant le quartier dans lequel il se situe. Le principe est simple: le particulier complète un formulaire lui permettant de noter son logement actuel pour pouvoir accéder gratuitement à l'ensemble des informations de la base de données Apimka. A l'origine du projet lancé en février 2015, on retrouve Henri de Mont-Serrat, ancien stratégiste chez Nataxis et Xavier Clerc, ancien ingénieur de recherche à l'INRIA. 

> Angle: constituer une base de données d'informations sur les logements et les quartiers alentours

Crédit photo: Apimka

[/tab] [/tabs]

 

[tabs] [tab title= « Lymo.fr: le financement participatif immobilier »]

lymo-fr-1Créée en 2013 à Toulouse, lymo.fr a développé une plateforme de financement participatif spécialisée dans l'investissement immobilier et à destination des particuliers. Avec un ticket minimum de 1 000 euros, ces derniers peuvent espérer des rendements atteignant les 10% par an. Lymo.fr, qui compte une communauté de plus de 12 000 membres, a collecté près de 4,6 millions depuis sa création. Sur les 16 projets qui ont été financés via la plateforme, 5 ont été intégralement remboursés à ce jour, avec un rendement allant de 6,1% à 10% par an pour les investisseurs suivant les projets. 

A l'origine du projet, on retrouve une équipe de quatre spécialistes de l'immobilier: Gilles Roucher, Damien Truchard, et Jean-Charles Taylor, experts en promotion immobilière et Jean-Baptiste Vayleux, spécialisé dans l'immobilier commercial. Notons que Lymo.fr fait partie du groupe Lymo, qui possède une activité de promotion immobilière. En 2015, la société accueillait à son capital le groupe Bouygues Immobilier. 

> Angle: proposer une alternative aux placements à faible rendement

Crédit photo: Lymo.fr 

[/tab] [/tabs]

 

[tabs] [tab title= « HelloCrowdfunding: moteur de recherche de projets à financer »]

hello-crowdfundingEgalement présente sur ce marché du crowdfunding immobilier, mais avec un positionnement différent de Lymo, la start-up HelloCrowdfunding a créé un comparateur de projets de crowdfunding immobilier. Lancée au début du mois d'août, la société recense l'ensemble des projets en recherche de financement sur les principales plateformes françaises, ainis que leur avancement, et leur remboursement.

Au-delà de son comparateur de projet, la société capitalise sur l'ensemble des données qu'elle collecte, et édite un baromètre mensuel du financement participatif immobilier en France. Elle souhaite également devenir un forum d'échanges entre investisseurs. A noter, le lancement imminent d'une offre intitulée «marché secondaire», qui mettra en relation les investisseurs souhaitant revendre leurs titres avec les personnes souhaitant les racheter. L'idée du projet vient de Laurent Altmayer, spécialiste de business intelligence. 

> Angle: un positionnement d'expert sur le marché du crowdfunding immobilier français

Crédit photo: HelloCrowdfunding

[/tab] [/tabs]

 

[tabs] [tab title= « Evident-Housing: l’achat groupé de parcelles à diviser »]

evident-housingLa société Evident-Housing se définit comme «la plateforme de l'habitat collaboratif». Créée en 2013, cette agence s'est spécialisée dans l'immobilier collaboratif, l'achat groupé et l'investissement partagé, des pratiques permettant d'acquérir un bien à plusieurs et de s'en partager l'usage. Elle s'adresse à la fois aux particuliers et aux professionnels. La société est aujourd'hui active dans l'Ouest de la France (Bretagne, Pays de la Loire). Pratique encore peu répandue en France, l'habitat collaboratif est beaucoup plus courant dans les pays nordiques. 

> Angle: recenser des biens qui peuvent être aménagés pour les diviser en parcelles indépendantes

Crédit photo: Evident Housing

[/tab] [/tabs]

 

[tabs] [tab title= « Immoparticipatif: l’achat groupé de biens immobilier »]

immoparticipatifEgalement spécialisée dans l'achat groupé, l'agence Immoparticipatif se réclame également de l'économie collaborative. Au-delà des annnonces de biens partagés qui sont disponibles sur son site, la société propose un service d'appui au montage de projets immobiliers collaboratifs, ainsi que de mise en réseau entre vendeurs ou acheteurs. A l'inverse d'Evident-Housing, la société est présente sur l'ensemble du territoire français. A noter, l'entreprise ne communique pas sur l'équipe qui est à l'origine du projet, ni sur un quelconque lien avec un groupe immobilier existant. 

> Angle: mettre en relation acheteurs et vendeurs pour faciliter l'achat groupé 

Crédit photo: Immoparticipatif

[/tab] [/tabs]

 

LIRE aussi: 

5 start-up françaises qui réinventent l’achat et la vente de biens immobiliers 

Immobilier: 5 start-up qui digitalisent l’agence traditionnelle

5 start-up françaises qui veulent rebattre les cartes de l’investissement immobilier

 
Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Tags
atelier-platform

Claire Spohr

Chargée d'études au sein de la rédaction.

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This