ActualitéFinTech

Activehours lève 22 millions de dollars pour aider les indépendants à gérer leurs salaires

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici
  • Ce nouvel investissement doit permettre à Activehours de développer son service sur le territoire américain.
     
  • Activehours est une application mobile qui permet principalement aux travailleurs indépendants, qui ont accumulé des petits revenus sur leur activité, de se faire payer immédiatement.
     
  • Pour Ram Palaniappan, le fondateur de la start-up américaine, les consommateurs auront un plus grand contrôle sur leurs finances au cours de la prochaine décennie.
     
  • Selon le géant du logiciel Intuit, 40% de la main-d’oeuvre américaine sera freelance d’ici 2020.

 

Le montant

La start-up californienne Activehours, qui édite une application mobile pour transformer le processus de paiement des consommateurs, a bouclé un tour de table de 22 millions de dollars en série A mené par Matrix Partners. Felicis Ventures, March Capital Partners et Ribbit Capital ont également participé à l’opération. En juillet 2014, la société avait recueilli 4,1 millions de dollars en amorçage.

Le marché

Fondée en 2012 par Ram Palaniappan, Activehours est une application mobile, disponible sur iOS et Android, qui permet principalement aux travailleurs indépendants, qui ont accumulé des petits revenus sur leur activité, de se faire payer immédiatement. La start-up ne tient pas compte des antécédents de crédit d’une personne et ne demande pas le numéro de sécurité sociale. Pour accéder au service, le consommateur doit seulement disposer d’un compte courant.

Activehours a conclu des partenariats avec des entreprises, comme le détaillant américain Sears Holdings, afin de permettre aux employés de percevoir leur rémunération avant même l’arrivée de leur feuille de paie. Sur son segment d’activité, la start-up doit faire face à des acteurs, comme PayActiv et FlexWage, qui travaillent avec les entreprises pour que les employés puissent obtenir leur salaire plus rapidement.

A ce jour, l’application Activehours est utilisée par les collaborateurs de plus de 12 000 entreprises, selon la société. Cette dernière mise sur la croissance constante du nombre d’entrepreneurs indépendants outre-Atlantique. Selon le géant du logiciel Intuit, 40% de la main-d’oeuvre américaine sera freelance d’ici 2020.

Les objectifs de la Start-up

Ce nouvel investissement doit permettre à Activehours de développer son service sur le territoire américain. Pour Ram Palaniappan, le fondateur de la start-up, les consommateurs auront un plus grand contrôle sur leurs finances au cours de la prochaine décennie, en fonction de l’évolution des effectifs et de la hausse des micro-transactions, avec le smartphone au centre de ce bouleversement. Dans cette optique, Ram Palaniappan estime que son service peut aider ses utilisateurs à gérer leur budget.

Fondateurs : Ram Palaniappan

Lancement : 2012

Siège social : Palo Alto

Activité : application mobile pour permettre aux indépendants et aux employés de percevoir leur rémunération plus rapidement 

Financement : 22 millions de dollars en janvier 2017

Lire aussi : Avec Uber et Airbnb, les travailleurs indépendants sont heureux, mais…

Bouton retour en haut de la page
Activehours lève 22 millions de dollars pour aider les indépendants à gérer leurs salaires
Zendesk Forum Paris : L’art de réinventer la relation client
Comment Rosaly veut démocratiser l’acompte sur salaire en France
[Silicon Carne] AgTech : le futur de la food
Mathieu Escarpit, directeur marketing de Cofidis France : « Le crédit est une solution utile pour financer la transition écologique »
Qonto se renforce en Allemagne avec le rachat de son concurrent Penta
[Silicon Carne] Retour sur la NFT NYC, le « SXSW du monde Web3 »

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media