A la uneActualitéTech

Amazon, Microsoft, Twitter…5 résultats financiers des géants de la Tech au 1er trimestre

  • Amazon dépasse les attentes

Les résultats d'Amazon ont été porté par les ventes du cloud de son produit AWS. Au premier trimestre 2017, les ventes ont atteint 35,7 milliards de dollars, en hausse de 23% , par rapport à la même période l'an passé. Les experts tablaient sur 35,3 milliards de dollars, précise Reuters. Le bénéfice net atteint 724 millions de dolalrs, en hausse de 41% et dépasse largement les attentes.

A elle seule, la division cloud a généré 3,66 milliards de dollars (+43%) sur ce premier trimestre. Les services Amazon Prime ou de streaming media ont également porté cette croissance. Ils ont rapporté 1,94 milliard de dollars. 

Pour accroître ses revenus, la firme de Jeff Bezos a d'ailleus annoncé qu'elle allait faire évoluer son modèle vers un kiosque de services numériques. «Subscribe with Amazon» va ainsi permettre aux utilisateurs et à ses clients entreprises de gérer leurs abonnements numériques sur les diverses plateformes (e-commerce, vidéo…) du géant.

Lire aussi: Amazon (AWS) débarque à Station F pour se rapprocher des start-up françaises

 

  • Microsoft se rattrape grâce au cloud

Microsoft a publié un chiffre d'affaires en hausse de 6% sur les trois premiers mois de l'année, à 23,56 milliards de dollars. Les analystes avaient une attente légèrement supérieure, à 23,62 milliards. Le bénéfice net atteint 4,8 milliards de dollars sur ce trimestre, contre 3,76 milliards un an plus tôt. 

Mais ces chiffres positifs masque des résultats décevants sur la division historique du groupe, et la plus importante, l'activité informatique individuelle (Windows, Xbox, Surface). Celle-ci voit son chiffre d'affaires reculer de 7,4% sur les trois premiers mois de l'année, à 8,12 milliards d'euros. Bousculé par la concurrence des fabricants asiatiques, Microsoft voit d'ailleurs le chiffre d'affaires de ses produits Surface en baisse de 26%.

Microsoft se rattrape grâce aux revenus de sa division «Intelligent Cloud», en hausse de 11%, à 6,76 milliards de dollars entre janvier et mars. Azure, sa plateforme de services B2B a vu son chiffre d'affaires croître de 93% sur la période.

La firme précise que le rachat de Linkedin a contribué à hauteur de 975 millions de dollars dans le chiffre d'affaires. 

 

  • Porté par la publicité, Alphabet voit ses revenus augmenter de 22% au premier trimestre

L’année commence bien pour Google. Alphabet, la maison-mère de la firme de Mountain View, a enregistré une hausse de 22% de son chiffre d’affaires au premier trimestre 2017 pour atteindre 24,7 milliards de dollars, soit 500 millions de dollars de plus que les estimations de Thomson Reuters. Dans le même temps, le bénéfice s’est également envolé de 29%, à 5,4 milliards de dollars.

Les revenus d’Alphabet ont notamment été dopés par les revenus publicitaires de Google, qui représentent 86% de son chiffre d’affaires. Sur un an, ces derniers ont augmenté de 19% pour s’établir à 21,4 milliards de dollars. Toutefois, Google pourrait pâtir en 2017 du boycott des annonceurs, qui accusent le géant américain d’afficher leurs publicités à côté de contenus controversés. Les revenus publicitaires de Google devraient ainsi diminuer de 755 millions de dollars en 2017, pour atteindre les 9,5 milliards de dollars sur l'année, selon des données reprises par Statista.

 

  • Le chiffre d’affaires de Twitter en baisse pour la première fois depuis 2013

La situation ne s’améliore pas chez Twitter. Le réseau social a en effet vu son chiffre d’affaires baisser de 8%, à 548 millions de dollars, au premier trimestre 2017. Il s’agit d’une première depuis son introduction en Bourse, en novembre 2013. Au dernier trimestre 2016, Twitter avait déjà publié des résultats décevants avec une faible hausse de 1% des revenus sur la période. Malgré ses mauvais chiffres, le site de microblogging garde espoir.

Twitter revendique désormais 328 millions d’utilisateurs mensuels, soit 9 millions de plus depuis le début de l’année.

 

  • Samsung fait oublier la crise du S7

2017 débute bien pour Samsung Electronics. Si le chiffre d’affaires de l’entreprise sud-coréenne a seulement augmenté de 1,5%, à 40,9 milliards d’euros, le bénéfice net, en revanche, s’établit à 6,23 milliards d’euros, soit une hausse de 46% sur un an. Samsung n’avait pu enregistrer un tel bénéfice depuis le troisième trimestre 2013. Il s’agit même du deuxième bénéfice net trimestriel le plus élevé de son histoire. Pour cela, l’entreprise a pu s’appuyer sur les retombées de ses activités dans les semi-conducteurs. Ces dernières ont permis de générer un bénéfice record de 5,1 milliards d’euros.

Ce rebond permet à Samsung de tourner la page du fiasco du Galaxy Note 7, dont la production avait été stoppée après l’explosion de plusieurs exemplaires. Cependant, l’image de Samsung Electronics reste entachée par l’incarcération de son vice-président Lee Jae-Yong, l’héritier du groupe, et de plusieurs cadres pour leur implication dans le scandale de corruption qui a abouti à la destitution de l’ex-présidente sud coréenne Park Geun-Hye. Désormais, Samsung mise sur les ventes du Galaxy S8 pour se relancer définitivement et viser le leadership du marché des smartphones face à Apple.

 

Lire aussi: [Numbers] Combien de personnes les GAFA emploient-ils au total?

[Numbers] De combien a progressé le chiffre d’affaires des GAFA depuis 2011?

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This