Actualité

[Analytics] New Relic boucle un tour de table de 80 millions de dollars et vise une IPO

L’outil de gestion d’application New Relic vient de boucler une levée de fonds de 80M$ auprès de Insight Venture Partners, Dragoneer Investment Group, Passport Ventures, Benchmark Capital, Trinity Ventures, Tenaya Capital, et Allen & Company, rapporte le site VentureBeat.

new relic
Fondée en 2008 à San Francisco, New Relic propose aux entreprises un tableau de bord en mode SaaS pour la surveillance et la gestion de leurs applications web et mobiles, en temps-réel. Il revendique à ce jour 35 000 clients actifs donc 5 000 abonnés au service premium.

Cette augmentation de capital, qui valorise la start-up 750M$, va lui permettre d’améliorer son outil phare et d’exploiter les données issues de ce mentoring.  Elle prévoit également de recruter entre 300 et 400 employés supplémentaires avant la fin de l’année 2013 et d’ouvrir au moins un bureau européen.

Cité par Venture Beat, Lew Cirne, Directeur Général de New Relic, explique : « Le marché de la gestion informatique est très concurrent. Nous souhaitons aujourd’hui que New Relic soit au marché du monitoring ce que Salesforce est au CRM. » Ce dernier envisage une entrée en bourse pour New Relic, dans un avenir proche. Il déclare ainsi la guerre aux acteurs historiques que sont BMC, CA Technologies, IBM et Hewlett-Packard.

New Relic entre en concurrence quasi-directe avec les startups AppDynamics, MSP Mentors ou encore Extrahop Network. La première a d’ailleurs levé 86,5M$ fin janvier et prévoit également de faire une IPO.

Bouton retour en haut de la page
[Analytics] New Relic boucle un tour de table de 80 millions de dollars et vise une IPO
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?
Instagram propose à ses influenceurs de vendre des abonnements à leurs followers
[Build Up] Luko fait l’acquisition de son concurrent allemand Coya
[Build Up] Hublo rachète Mstaff pour compléter son offre de gestion des remplacements du personnel de santé
Ukraine: Microsoft prévient que la cyberattaque pourrait rendre inopérables les sites gouvernementaux