AcquisitionActualitéAmérique du nordComEurope

AOL rachète la start-up française AlephD pour optimiser ses enchères programmatiques

Dans la foulée de la restructuration de son offre publicitaire, AOL vient de racheter la start-up française AlephD. Spécialisée dans la publicité programmatique, elle a développé un algorithme permettant d' «optimiser» les enchères sur les plateformes d'achat-vente afin d'aider les éditeurs à mieux monétiser leurs espaces publicitaires.

Un bureau américain dès 2015

Selon nos informations, AlephD a approché l'an passé plusieurs filiales d'AOL qui étaient des prospects. Des premières discussions commerciales ont eu lieu dès le mois de juillet. Ce n'est qu'au fil des échanges qu'une offre de rachat par AOL a été soumise. Le montant ne nous a pas été communiqué.

Pour rappel, AlephD s'était lancé dès 2015 sur le marché américain avec l'ouverture d'un bureau à New York composé de quatre personnes. L'idée était alors de dénicher de nouveaux contrats commerciaux, la R&D restant à Paris. «Le marché français du programmatique est très mûr (…). La France est même en avance, y compris sur les Etats-Unis sur certains aspects. (…) Mais la taille du marché américain est colossale et donne accès au marché mondial», expliquait en mai 2015 Maxime Agostini dans une interview à Frenchweb.

A l'issue de cette acquisition, AlephD va rejoindre ONE, la plateforme qui regroupe les différentes technologies publicitaires d'AOL à destination des éditeurs et des annonceurs. Cependant, les équipes d'AlephD (environ 17 personnes) devraient rester dans les bureaux parisiens et new-yorkais et, grâce à ce rachat, la start-up devrait accélérer les recrutements dans les prochains mois.

Partech Ventures au capital

Avec AlephD, AOL entend proposer une offre à destination des éditeurs en leur permettant d' «optimiser» en temps réel le prix de chaque impression vendue et à mieux analyser les enchères. «Dans cette industrie, la technologie a été largement centrée sur l'annonceur, ce qui a aidé à baisser toujours plus bas les prix du côté des acheteurs, et, en conséquence, les éditeurs ont vu une baisse globale de CPM», déclare AOL dans un billet de blog.

Fondée en 2012 par Maxime Agostini, Nicolas Grislain et Vincent Lepage, AlephD visait les 10 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici 2016 à 2017. Jusqu'alors, l'entreprise avait levé 1,5 million d'euros en 2013 pour se financer. Parmi les investisseurs on retrouvait notamment Partech Ventures et CapDécisif Management.

Revoir l'interview de Maxime Agostini, le cofondateur d'AlephD, en mai 2015 sur Frenchweb :

Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This