ActualitéBusinessJeux Video

Astralis, bientôt la première équipe e-sport à entrer en Bourse

Le groupe danois d’e-sport Astralis prévoit d’entrer en Bourse au Danemark prochainement, au Nasdaq First North Growth Market. Il s’agirait de la première équipe d’e-sport à sauter le pas de l’entrée en Bourse, selon Bloomberg. La date exacte de l’IPO n’a pas été communiquée. 

Présente sur le terrain depuis 2016, l’équipe Astralis est aujourd’hui classée numéro un mondial du jeu vidéo de tir à la première personne (FPS) Counter-Strike: Global Offensive, grâce auquel elle a déjà engrangé plusieurs millions de dollars dans des tournois e-sport. L’équipe a donné naissance à la société Astralis Group, qui compte désormais deux autres team, Oigen et Future FC, respectivement spécialisées dans les jeux League of Legends et FIFA. 

Partenaire de sociétés comme Audi, Jack & Jones, Unibet, Logitech G ou encore Secretlab, Astralis  voit plus grand et cherche de nouveaux investisseurs. Cette entrée en Bourse lui permettrait d’investir dans des outils pour améliorer la performance de ses équipes et dans son pôle commercial, ainsi que d’attirer de nouvelles team.

Astralis Group a par ailleurs récemment annoncé un partenariat avec Newzoo, agence d’étude spécialisée dans les jeux vidéo et le e-sport sur une échelle mondiale. Ce partenariat s’inscrit dans la stratégie de l’entreprise danoise consistant à mieux apprivoiser le marché de l’e-sport, puisque Newzoo lui fournira des données et un contexte pour les analyser.

Tags

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA.Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Astralis, bientôt la première équipe e-sport à entrer en Bourse
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Copy link