A la uneActualitéHealthcare

Atos débourse 275 millions de dollars cash pour peser dans la e-santé

  • Anthelio affiche un chiffre d'affaires annuel de 200 millions de dollars
     
  • La société développe des services connectés pour la e-santé à destination des professionnels
     
  • Atos va renforcer sa filiale Worldline propriétaire de Santeos, spécialisée dans la gestion des données de santé
     

IBM et les données de santé, Nokia et les objets connectés de Withings, Apple et la e-santé… Plus aucun groupe informatique ne compte passer à côté de la révolution dans le secteur de la santé. C'est au tour d'Atos, spécialisé dans les services numériques, d'annoncer l'acquisition d'un acteur de la santé connectée. Le goupe français va débourser 275 millions de dollars (245 millions d'euros), cash, pour s'emparer de l'Américain Anthelio Healthcare Solutions, un éditeur de solutions e-santé.

En mettant la main sur les technologies d'Anthelio, Atos fait coup double. Le groupe dirigé par Thierry Breton va d'abord renforcer sa division santé et sa filiale Worldine, propriétaire de Santeos, spécialisée dans la gestion des données de santé. Anthelio doit lui permettre d'élargir sa gamme de services et répondre aux nouveaux besoins des professionnels et des patients. Ceux-ci vont des économies de fonctionnement pour les hôpitaux, grâce à des plateformes d'interopérabilité, au suivi du patient avec l'exploitation des données, jusqu'aux nouvelles applications.

Avec Anthelio, c'est aussi pour Atos une nouvelle porte d'entrée sur le marché américain qui vient renforcer Santeos. Créé en 1999 au Texas, Anthelio affiche un chiffre d'affaires annuel «d'environ 200 millions d'euros, en croissance de 8% par an». Elle emploie 1 700 personnes, principalement basées aux États-Unis.

De son côté, Atos génère 9,8 milliards de dollars (8,8 milliards d'euros) de chiffre d'affaires annuel. Avec cette acquisition, celui-ci doit atteindre 2,5 milliards de dollars seulement en Amérique du Nord, précise le groupe. Ce rachat doit aussi lui permettre de se positionner sur un secteur porteur sur les services, moins d'un an après l'échec du rachat de l'ESN Perot Systems à Dell.

«Associer le leadership d’Atos dans les services numériques à l’expertise d’Anthelio dans les technologies de la santé et la gestion du cycle de revenus n’a aucun équivalent à ce jour. Cette acquisition répond aux nombreux enjeux cliniques et financiers clés», indique Asif Ahmad, Président Directeur-Général d’Anthelio Healthcare Solutions.

A la Bourse de Paris, l'action Atos prenait 1,54% dans les échanges en milieu de matinée, à 91, 66 euros (contre 90,27 euros à la clôture la veille).

E-santé: les 10 tendances à surveiller

E-santé: 5 tendances qui placent l’humain au coeur de la transformation digitale du secteur
 

Tags

Jeanne Dussueil

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This