A la uneActualité

Aurea s’offre Jive, l’éditeur de solutions collaboratives, pour 462 millions de dollars

Jive, spécialisée dans les solutions collaboratives, va intégrer Aurea, l'un des leaders américains de l'expérience client auprès de groupes mondiaux. Pour cette alliance, entre l'engagement salarié et client, le groupe de solutions B2B Wave Systems aura déboursé 462 millions de dollars via son véhicule d'investissement ESW Capital. Pour Jive, qui est côtée au Nasdaq depuis 2011, ce rachat s'est fait à un prix par action de 5,25 dollars, soit 20% supérieurs à son cours lors de la dernière clôture.

Depuis sa création en 2001, Jive Software a tout misé sur sa croissance externe au travers de nombreuses acquisitions telles Clara, Meetings.io ou encore Producteev en 2012, la solution du Français Ilan Abehassera. De son côté, suite également à des acqusitions de solutions B2B, principalement en Saas, Aurea est à la tête d'un portefeuille d'une cinquantaine de services (customer engagement, CX, CRM, Emailing…) 

«Nous allons aider Jive à tirer le maximum de la valeur de ses clients qui ont investi dans la solution», a commenté Scott Brighton, CEO d'Aurea qui gère la relation clients pour le compte de British Airway, Disney. Aurea revendique 4 000 clients dans le monde et emploie 1 000 personnes. 

Basée à Palo Alto, Jive suscitait l'intérêt des investisseurs pour une opération de M&A depuis deux ans, parmi lesquels les géants SAP ou Microsoft

Lire aussi: 7 outils pour faciliter la collaboration au sein de votre entreprise

Bouton retour en haut de la page
Aurea s’offre Jive, l’éditeur de solutions collaboratives, pour 462 millions de dollars
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?
Instagram propose à ses influenceurs de vendre des abonnements à leurs followers
[Build Up] Luko fait l’acquisition de son concurrent allemand Coya