ActualitéMarketing & Communication

Bataille entre annonceurs et éditeurs sur la mesure des impressions publicitaires

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Manque de confiance dans le secteur de la publicité en ligne ? Les annonceurs veulent davantage d'indépendance en matière de mesure des inventaires publicitaires. Aux Etats-Unis, ils seraient 97% à estimer que les inventaires sur les médias digitaux devraient être mesurés par des tierces parties, selon une étude de l'Association of National Advertisers qui regroupe près de 700 entreprises gérants 10 000 marques.

graph51% des impressions non vues ?

Plus précisément, les annonceurs souhaitent davantage de transparence, et estiment qu'une indépendance en matière de mesure des impressions améliore sa crédibilité, précise l'ANA. D'autres répondants, selon les verbatims donnés par l'étude, évoquent des raisons de comptabilité financières : «Les annonceurs doivent placer leurs investissements de façon responsable et efficace. Sans mesure indépendante, nous ne pouvons pas savoir si nous sommes responsables en matière d'investissements».

Faut-il prendre cette revendication au sérieux ? Oui, selon l'ANA qui souligne que 61% des répondants de l'étude sont prêts à reporter leurs budgets marketing sur d'autres supports si un média digital refuse de fournir un prestataire tiers pour mesurer les impressions.

Il faut dire que l'enjeu est de taille pour le secteur publicitaire. En effet, selon le dernier baromètre AdVerification publiée par Kantar Media et AdLedge, 51% des impressions publicitaires servies n'ont jamais été vues de juillet à août 2015.

Premier geste de Facebook

Facebook a d'ailleurs fait un premier pas en ce sens. En septembre, le réseau social introduisait une nouvelle fonctionnalité, «100% in-view impressions», permettant aux annonceurs d'acheter des impressions publicitaires qui ont été intégralement affichées – du haut de l'annonce jusqu'au bas – sur l'écran d'un utilisateur.

Pour les rassurer et garantir la visibilité réelle des annonces, Facebook a alors noué un partenariat avec Moat, une entreprise spécialisée dans la mesure et l'analyse d'audience, afin de fournir une «mesure indépendante» de ce format. «Nous intégrons la technologie de Moat afin de vérifier les vues publicitaires vidéo et les durées de vues, et de donner aux annonceurs l'assurance qu'ils savent exactement comment leurs campagnes vidéo sont performantes», expliquait à l'époque Facebook.

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits

Un commentaire

  1. Il serait temps qu’ils y pensent, les annonceurs, ça fait quand même pas mal de temps qu’ils se font gruger hahahaha !

Bouton retour en haut de la page
Bataille entre annonceurs et éditeurs sur la mesure des impressions publicitaires
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
[Nominations] Figaro Classifieds, Sendinblue, Mon Petit Placement… Les nominations de la semaine
[DECODE Quantum] A la rencontre d’Anais Dreau, chargée de recherche CNRS en physique quantique
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
[Silicon Carne] Faire grandir la startup economy
Facebook, Amazon, Uber, Twitter… Pourquoi la Tech américaine recrute moins qu’avant ?
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media