AcquisitionActualitéInvestissementsMarketing & Communication

Bolloré veut s’offrir la majorité de Havas

Vincent Bolloré veut s’offrir la majorité du capital de Havas. Le groupe de communication a confirmé avoir « été informé d’un projet d’offre publique d’échange initiée par Bolloré SA et deux de ses filiales, Compagnie du Cambodge et Société Industrielle et Financière de l’Artois, visant ses actions et ses BSAAR (bon de souscription et/ou d’acquisition d’actions remboursables, ndlr) à raison de 9 actions Bolloré pour 5 actions Havas et de 31 actions Bolloré pour 37 BSAAR Havas ».

Si l’on en croît les informations communiquées, cette opération représenterait pour les actionnaires une prime de 19,5% « sur la base des cours de clôture de ce jour (vendredi 17 octobre 2014, ndlr), de 32,8% sur la moyenne des trois derniers mois et de 37,8% sur la moyenne des six derniers mois ». A Paris, la capitalisation boursière du groupe était de 2,35 milliards d’euros vendredi.

2,35 milliards d’euros de capitalisation

Havas est l’un des plus grands groupes de communication au monde. Basé à Paris, il est présent dans une centaine de pays au travers de ses agences et revendique 16 000 collaborateurs dans le monde. Ses filiales se composent notamment de BETC. Bolloré détenait déjà la majorité au conseil d’administration.

« Le groupe Bolloré est actionnaire historique de Havas depuis plus de 10 ans. Il détient aujourd’hui 36,2 % du capital. Cette offre s’inscrit dans la continuité des relations qui existent d’ores et déjà entre les deux groupes, et traduit la volonté du Groupe Bolloré, en se renforçant dans le capital de Havas, d’y poursuivre son engagement à long terme » déclare Yannick Bolloré, PDG du groupe Havas.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Bouton retour en haut de la page
Bolloré veut s’offrir la majorité de Havas
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?
[SEED] Wisear lève 2 millions d’euros pour dépasser le contrôle vocal des objets via son interface neurale