ActualitéAmérique du nordTech

[Bon App’] Pacer, une app pour garder la ligne, la forme et se fixer des objectifs santé

De nombreux graphiques permettent le suivi des résultats

Origine : USA

Editeur : Michael Caldwell

Disponibilité : gratuite sur l’App Store et Google Play

Pacer 3Pacer 4

Pacer se base principalement sur sa fonction podomètre comme le font d’autres applications, mais ajoute la possibilité de renseigner sa tension artérielle et de surveiller son IMC (ndlr: Indice de Masse Corporelle).

De nombreux types de graphiques sont créés automatiquement, le coté visuel des résultats ne nécessite qu’un rapide coup d’oeil pour savoir si l’on atteint ses objectifs, pratique. Des programmes de marche sur une semaine peuvent être créés. Le design est très réussi et s’intègre parfaitement à iOS 7. L’iPhone 5S et son co-processeur m7 dédié à l’accéléromètre, au gyroscope, et à la boussole sont supportés par Pacer.

L’application est gratuite mais des options payantes (achats in-app) sont intégrées. Pour des exercices et un suivi plus poussé de la courbe de poids, il faudra par exemple débourser 4,49 euros.

Chaque jour à 13h, Frenchweb, en partenariat avec Stardust, spécialiste du test d’applications mobiles, vous présente une application mobile. Soumettez-nous aussi la vôtre !

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Bon App’] Pacer, une app pour garder la ligne, la forme et se fixer des objectifs santé
Opencell lève 6,8 millions d’euros auprès de Seventure Partners, Alliance Entreprendre et Capital Grand Est
Par sécurité, Joe Biden devra-t-il renoncer à son vélo interactif Peloton?
loon
Alphabet décide d’en finir avec Loon, son projet d’accès Internet par ballons
Animal Crossing, Among Us, FIFA… : retour sur ces jeux vidéo dopés par la pandémie
Facebook: le conseil des sages va décider si Donald Trump peut revenir sur le réseau
parler
Justice: Amazon ne sera pas contraint d’héberger le réseau social Parler