ActualitéBusinessMarketing & CommunicationTech

Bots: Microsoft passe devant Facebook en nombre de développeurs

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici
  • Selon Satya Nadella, patron de Microsoft, plus de 45 000 développeurs utilisent Microsoft Bot Framework.
     
  • Principal concurrent de Microsoft Bot Framework, Facebook Messenger revendique 34 000 développeurs sur sa plateforme.
     
  • Google prévoit d'intégrer des bots sur son application de messagerie Google Allo.

 

Avec plus de 45 000 développeurs utilisant Microsoft Bot Framework, la firme de Satya Nadella fait mieux que Facebook Messenger. Depuis le lancement des deux plateformes en avril dernier, la messagerie instantanée du réseau social, qui s'est ouverte à la conception des bots, a attiré 34 000 développeurs, selon David Marcus, vice-président du département Messenger au sein de Facebook, soit 11 000 de moins que Microsoft.

Le groupe informatique a creusé l’écart vers la fin de l’été. Jusqu’à mi-juillet, Microsoft était à égalité avec Facebook avec 20 000 développeurs chacun sur les plateformes respectives des deux géants du Web. 

Google lance son offensive

Sur Microsoft Bot Framework, les développeurs ont la possibilité de créer des bots et des programmes d’apprentissage sur l’ensemble des plateformes prenant en charge les robots conversationnels, à l’image de Skype, Kik, mais aussi Facebook Messenger. «Avec notre approche, chaque bot que vous construisez est compatible avec plusieurs plateformes conversationnelles. Ils sont disponible partout», avait ainsi déclaré Satya Nadella, la patron de la firme de Redmond, fin septembre à l’occasion du Microsoft Ignite, à Atlanta.

Ces derniers mois, la concurrence des plateformes de bots n’a cessé de s’intensifier. Outre Microsoft et Facebook, Google se positionne également pour être dans la course. Fin septembre, la filiale d’Alphabet a annoncé l’acquisition de la start-up californienne API.ai. Cette dernière permet aux développeurs de créer des bots pour une douzaine de plateformes. A ce jour, API.ai revendique plus de 60 000 développeurs utilisant sa solution. Le rachat de la start-up basée à Sunnyvale devrait permettre à la firme de Moutain View d’intégrer les bots à son application de messagerie Google Allo.

Lire aussi :

 

banner-1-Experiences-CTA

Pour sa 10ème édition, les tech.days se transforme et devient Microsoft experiences. Découvrez, durant le mardi 4 octobre et mercredi 5 octobre, la transformation digitale en entreprise, les témoignages de vos pairs, d’experts métiers et techniques et de leaders de l’écosystème du numérique.

Décideurs métiers, décideurs informatiques, professionnels de l’IT, développeurs, il ne s’agit plus de d’expliquer pourquoi cet enjeu est majeur mais comment tirer parti de ces innovations technologiques comme le cloud, le machine learning, la sécurité, l’IoT… et aussi pour repenser l’organisation de l’entreprise, vos modèles économiques, les métiers.

Palais des Congrès de Paris, 2 place de la Porte Maillot, 75017 Paris

Réservez votre place.

Bouton retour en haut de la page
Bots: Microsoft passe devant Facebook en nombre de développeurs
[Reportage] Coliving : dans les coulisses de La Casa
Zendesk Forum Paris : L’art de réinventer la relation client
Collect, la nouvelle startup BtoB d’Alex Delivet pour vous aider dans la gestion de documents
Comment Rosaly veut démocratiser l’acompte sur salaire en France
[Silicon Carne] AgTech : le futur de la food
[Série F] Contentsquare lève 600 millions de dollars et double sa valorisation à 5,6 milliards

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media