ActualitéAmérique du nordBusinessFinTech

Brex, la licorne qui veut concurrencer les banques américaines avec sa carte de crédit pour start-up

Brex, start-up californienne qui propose une carte de crédit professionnelle à destination des PME et start-up Tech et e-commerce, a réuni 100 millions de dollars par emprunt auprès de la Barclays Investment Bank. Ce financement suit notamment une Série C de 125 millions de dollars (menée par DST Global et Greenoaks Capital) en octobre dernier qui lui permettait d’atteindre le statut de licorne en 16 mois d’existence avec une valorisation de 1,1 milliard de dollars. Au total, Brex a levé 282,1 millions de dollars depuis sa création en mars 2017 par les Brésiliens Henrique Dubugras et Pedro Franceschi. Ces derniers avaient préalablement développé puis vendu la start-up de paiement Pagar.me pour plusieurs dizaines de millions de dollars. Selon Forbes, Brex a enregistré un chiffre d’affaires de 10 millions de dollars au second semestre 2018.

Simplifier les dépenses des entreprises

Concrètement, Brex permet aux PME et aux start-up de profiter d’une carte de crédit professionnelle sans caution personnelle, avec des plafonds plus élevés, une plus grande transparence et des autorisations instantanées. Il s’agit en somme de simplifier les dépenses commerciales des entreprises en leur fournissant une vision consolidée de leurs frais. L’entreprise, forte aujourd’hui de plus de 100 employés et de plus de 3000 clients, avait lancé sa carte à destination des start-up en juin 2018, avant de proposer différents programmes de fidélité et de voyage, d’effectuer des recrutements à la tête de ses équipes ingénieurs et marketing, et de réaliser sa première acquisition en rachetant la start-up de paiement numérique Elph. Elle a également travaillé à améliorer son infrastructure financière via des développements logiciels.

Contourner les problèmes des systèmes bancaires traditionnels 

Brex a lancé sa carte de crédit spécialement conçue pour les entreprises de e-commerce en février dernier. Elle promet aux marques en ligne et aux retailers la possibilité de « contourner les problèmes des systèmes bancaires traditionnels ». Les clients qui utilisent la carte peuvent ainsi profiter d’une marge de crédit ouverte avec des modalités de paiement de 60 jours et des prêts sans intérêt. L’avantage réside dans le fait de pouvoir profiter des bénéfices des fonds généralement associés aux prêts sans frais de transaction étrangers.

Faire face à American Express, JPMorgan Chase, Citibank, Capital One, Wells Fargo

Il s’agit maintenant pour le spécialiste des produits financiers BtoB d’utiliser cet emprunt pour soutenir sa croissance et faire face à une concurrence qui comprend des entreprises telles que Square, mais surtout les acteurs bancaires traditionnels. American Express, JPMorgan Chase, Citibank, Capital One ou Wells Fargo proposent tous des cartes de crédit professionnels à destination des PME et des start-up. Brex entend pour cela développer de manière plus agressive sa plateforme en se déployant davantage à l’international et en harmonisant sa technologie, ses capacités financières et sa conformité règlementaire. La licorne devrait continuer à se concentrer sur le terrain du e-commerce.

Tags
Plus d'infos

Patrick Randall

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA. Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This