ActualitéAmérique du nordInvestissementsLeade.rsStartupTech

Comment convaincre un investisseur de miser sur le hardware

«Si nous arrivons à prendre l’ingénierie française et le marketing américain, nous aurons vraiment le meilleur des deux mondes.» La phrase est signée Jeff Clavier, fondateur du fonds SoftTech VC. Basé dans la Silicon Valley, le business angel français estime en effet que l’alliance des compétences des deux côtés de l’Atlantique est la clé de la réussite pour les start-up françaises qui tentent leur chance aux États-Unis. Créé en 2004, le fonds donne aujourd'hui la part belle au hardware et plus particulièrement à l'IoT.

Le secteur IoT représente ainsi 20% du portefeuille de SoftTech VC, explique Jeff Clavier. A titre de comparaison, sur l’ensemble de l’année 2016, l’IoT a représenté 3% des levées de fonds dans la Tech en France d’après notre indicateur FW Invest.

Cependant, la donne a changé depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche en janvier dernier. «Avec la nouvelle administration Trump, il y a une tendance très négative sur l’immigration», note Jeff Clavier, à l’occasion de la conférence Leade.rs, qui s’est tenue à Paris début avril. Et d’ajouter : «Nous sommes en permanence avec un manque de 50 à 100 000 ingénieurs.» Face à l’incertitude entretenue par Donald Trump, la plupart des jeunes pousses réfléchissent désormais à mettre en place un modèle hybride, avec «la partie sales, marketing et management dans la Silicon Valley, et éventuellement l’ingénierie ailleurs, au Canada ou en Europe», précise Jeff Clavier. 

Lire aussi : SoftTech VC (Jeff Clavier) réunit 150 millions de dollars pour ses deux nouveaux fonds

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Comment convaincre un investisseur de miser sur le hardware
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Copy link