ActualitéBusinessComTV

Comment travaille… la social media manager de l’ONG Action contre la Faim?

Retrouvez l'avis de Jérémie Mani, PDG de Netino à la fin du portrait.

Action contre la Faim est une association non gouvernementale créée en 1979. Elle a pour mission de «sauver des vies en luttant contre la faim dans le monde, par la prévention, la détection et le traitement de la sous-nutrition, en particulier pendant et à la suite de situations d’urgence et de conflits.» En 2014, Action contre la Faim est venue en aide à plus de 13 millions de personnes dans 46 pays à travers le monde.

Frenchweb: Quelle est la qualité principale d’un community manager?

Louise Brassart: ​ Je pense que le plus important c’est d’aimer et de comprendre le secteur/la marque/le produit que l’on doit valoriser sur les médias sociaux pour ensuite partager les messages les plus appropriés.

En parallèle, être curieux, être réactif tout en sachant prendre du recul, savoir «écouter» les internautes et faire remonter leurs remarques… pour se remettre en question quand il faut.

Décrivez votre travail en 140 signes.

Lire, écouter, veiller, se creuser la tête, proposer, aller de l'avant, se gaufrer, se relever, être réactive, #smile

Quelles sont vos priorités en tant que CM?

Informer et continuer de sensibiliser nos communautés sur les missions d’Action contre la Faim qui sont multiples et parfois encore méconnues. On travaille sur des secteurs multiples: la nutrition, l’eau, l’assainissement, la santé mentale et la pratique de soins, la résilience des populations face aux changements climatiques et aux catastrophes, la recherche… Autant de sujets éloignés du quotidien des Français et sur lesquels, parfois, les internautes ont des avis très tranchés. Ma priorité reste de montrer comment Action contre la Faim aide au quotidien des populations souffrant de la faim à cause des conflits, d’événements climatiques ou de catastrophes, et d’avoir une approche pédagogique et pas culpabilisantes pour les internautes.

Quel est l’accomplissement dont vous êtes le plus fier?

Réussir à porter des sujets qui peuvent être délaissés par les médias auprès de nos communautés et bosser sur des campagnes dont à priori personne ne parle alors qu’il est urgent de les médiatiser.

Quelle est la plus grosse erreur que vous ayez commise en tant que CM? 

Honnêtement, aucune grosse erreur qui ait une incidence sur l’image d’Action contre la Faim. En revanche, dans une structure avec autant d’informations, il a été très difficile de décrocher le week-end ou pendant les vacances. Mais après une urgence humanitaire comme celle du Népal l’an dernier qui demande énormément d’attention et de travail pendant plusieurs jours d’affilé non-stop, j’ai pris du recul et c’est maintenant résolu !

Quel est le plus grand défi pour votre marque sur les réseaux sociaux ?

Être viral et augmenter notre notoriété. C’est parfois complexe car nous traitons des sujets qui ne donnent pas toujours envie de «liker». On va voir les changements qu’apportent les nouveaux émoticônes, je vois déjà l’utilisation plus importante du «Grrr» chaque jour. Sinon, je tente d’être assez pédagogue et de choisir des photos «positives», de construire des visuels attrayants pour sensibiliser les communautés aux problématiques sur lesquelles ACF travaille.

Un échange insolite que vous auriez eu avec un follower et que vous pourriez ici nous retranscrire?

TwitterACFChez ACF France, nous  organisons chaque année la Course contre la Faim. Cet événement implique des séances de sensibilisations dans les collèges et lycées. Beaucoup de jeunes en parlent sur Twitter il m’arrive souvent de lire des anecdotes de leurs courses assez drôles ou parfois très grossières… et là je me permets de répondre avec ou sans humour… C’est assez surprenant de voir à quel point certains n’ont pas de filtre…

twitterACF

 

Comment gérez-vous le «bad buzz»? ​

S’il y a bad buzz, je le gère en groupe. Je prends le temps de consulter les équipes avec qui je bosse, en com' ou d’autres métiers. De manière plus générale, sans parler de bad-buzz, face aux critiques, je tente de relativiser. On travaille sur des sujets qui font souvent débat. De plus en plus, les internautes se sentent sans filtre, ils publient leur avis derrière leur ordinateur. J’essaie de faire la part des choses et tente de répondre systématiquement aux commentaires. 

[tabs]
[tab title= »L’avis de Jérémie Mani »]

Jérémie Mani (PDG de Netino, société spécialisée dans la modération sur le Web et les réseaux sociaux) :

J.Mani_Netino

Le 1er Sommet Humanitaire Mondial s’est achevé il y a quelques jours, à Istanbul. L’occasion de mettre en avant les CM travaillant dans ce secteur. Car leurs tâches sont moins simples qu’il n’y parait! D’une part, il est difficile de créer de l’engagement sur ce type de messages. En dehors des grandes catastrophes, les réseaux sociaux se mobilisent assez peu sur les sujets humanitaires. Par exemple, très peu d’influenceurs deviennent porte-parole des associations.

D’autre part, les associations humanitaires font régulièrement l’objet de critiques. Action contre la Faim en a fait l’expérience le 19 mai dernier, avec une attaque de Jeremy Ferrari sur France5. Discours très démagogue sur le salaire jugé élevé du dirigeant et irresponsable puisqu’il risque de dévaloriser le travail de toute une Organisation. 
Du coup, on a préféré ne pas demander à Louise combien elle gagnait… :-) 

 


[/tab]
[/tabs]

[Contenu proposé par Netino]

Tags

FrenchWeb

Pour contacter la FrenchWeb, cliquez ici / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This