AcquisitionActualitéDistribution

L’équipe de Commerce Guys pivote sur Platform.sh

La société française Commerce Guys, l'éditeur de Drupal Commerce et de sa place de marché de modules complémentaires, voit ses activités en France, en Belgique, en Suisse et au Luxembourg, rachetées par l'agence Actualys, basée à Neuilly-sur-Seine. A l'issue de cette opération, Ryan Szrama, l'un des cofondateurs, prend la direction de l'entreprise. Par ailleurs, Acro Media acquiert l’activité services de Commerce Guys aux Etats-Unis.

Platform.sh devient une entreprise indépendante

«Le succès de Drupal Commerce est particulièrement international, et nous avons décidé de nous appuyer sur des agences partenaires fortes dans chaque pays sur lesquelles nous allons construire le futur de Drupal Commerce. Actualys en France et Acro Media pour les USA en sont les premières illustrations», déclare Ryan Szrama.

Par ailleurs, Platform.sh, la solution d'hébergement cloud lancée en 2014 par Commerce Guys, prend désormais la forme d'une entreprise entièrement indépendante afin de poursuivre son développement et devenir compatible avec d'autres technologies que Drupal.

Plusieurs milliers de clients

«Très vite après le lancement de Platform.sh, nos agences partenaires et clients nous ont demandé d’élargir la compatibilité de Platform.sh à d’autres technologies que Drupal. Ainsi, quelques mois après le lancement, Platform.sh accueillait déjà ses premiers clients utilisateurs de Symfony, Magento, Prestashop, WordPress, etc», déclarent Frédéric Plais, PDG de Platform.sh, et Damien Tournoud, directeur de la technologie. « (…) Il devenait indispensable de permettre à Platform.sh de suivre une voie indépendante à celle de Drupal Commerce».

Plus d'un an et demi après son lancement, Platform.sh revendique aujourd'hui plusieurs milliers de clients en Europe et aux Etats-Unis, comme Seloger.com ou même le Parc Asterix. Les actionnaires historiques, dont Isai, Alven Capital et Hi Inov, restent «mobilisés», précise-t-on. Pour rappel, Commerce Guys avait levé 5,3 millions d'euros en 2014, après un premier tour de table de 5 millions deux ans plus tôt.

Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This